Brian Mc Knight en délit de régression .

Il est rare qu’un album porte aussi mal son nom que ce 11eme album Solo de Brian McKnight . Hormis l’album «  I Am » de Beyonce et son ramassis de demos récupérés d’ici ou là et celui de Ciara qui n’a mené qu’elle seule à l’ultime plaisir où il prétendait vouloir mener ses auditeurs . Peu d’albums récents ont en effet aussi trompeur au vu de leurs titres .Après une carrière quasiment sans faute parsemée de pépites telles que Anytime , Back at One , Gemini , SuperHero . ou encore le tout dernier 10 ;Brian se plante magnifiquement avec cet opus qu’il a pour ironie du sort nommé  » The Evolution Of a Man » . . Si à l’aube de la quarantaine , le chanteur se voit comme un nouvel homme ayant fait fasse à un divorce et a une rupture définitive de contrats avec son gros Label .

1. « The Brian McKnight Show »2. « Just a Little Bit »3. « I Betcha Never »4. « What I’ve Been Waiting For »5. « When Ur Lovin’ Me »6. « Never Say Goodbye »7. « Stay Tuned »8. « Next 2 U »9. « I Miss You »10. « Always Be My Baby »11. « Baby It’s You »12. « While »13. « Another You »14. « Not Alone »

On ne peut pas dire qu’artistiquement cela lui ait été bénéfique . The Evolution Of a Man aurait très bien pu s’apeller The Regression of a man qu’il n’aurait que très peu choqué . C’est un Brian au plus bas de sa forme qui nous ait ici offert .

Hormis le 1er single  » What have been waitin for » qui au fil des écoutes a fini par nous devenir très sympathiques , on du mal à trouver autre chose à sous mettre sous la dent dans cet amas de Left over du R’n’b 90’s souvent mal vocodéisés par soucis de modernisation ( eh oui ..) porté par un Brian très peu en forme vocalement .

Les titres défilent sans toute fois convaincre et en manquant souvent cruellement de réelle constance .(chose complètement impensable quand on le réécoute 4ans avant : Everytime You Go Away) . En forçant un peu, on pourra se faire aux gentillets  » Just a Lil Bit » ,  » I Betchaneva » ou encore au titre Always Be My Baby mais globalement on est dans le regret de constater que Brian livre bel et bien ici son pire solo et un des pires albums de R’n’b qu’on ait pu écouter cette année .

Triste Réalité! .

En espérant qu’il se reprenne très vite , on ira se réécouter les nombreuses perles de 10 faisant comme celui n’avait jamais existé .

8/20.