Jordin Sparks - Battlefield
Il y a quelques temps. Je vous avez présenté le single comme étant un des plus plats que l’année 2009 ait pu nous offrir . Battlefield avait et son coté surproduit et déjà vu avait provoqué chez moi un réel dégout qui ne laissait en rien présager de bonnes choses pour l’album de la petite Jordin Sparks . J’avais même prédit un flop (qui n’a pas manqué de se réaliser vu que le titre peine à s’imposer dans le top 40 Us ) et qu’elle finirait l’année soit dans la maison des flops avec Cassie et Kat, Nina Sky , soit essayer de retrouver bonne grâce aux yeux de ses tantes et cousins qui seront finalement les seuls à écouter son album à cet instant là …Avais je raison ?? La question que beaucoup d’entre vous se pose .Battlefield SingleEn fait , j’ai envie de vous dire « oui et non » mais mon Ego et l’auto frein a mes envies de dissertation m’en empêche . Je vais donc vous dire que j’avais raison .En effet , cette chère Jordin Sparks livre un second album dans la veine du 1er , c’est-à-dire sans aucune implication personnelle dans le son . Tout est misé sur les producteurs à la mode rappeler ici et là pour lui faire des tubes . Le mélange cette fois ci , bien que plus homogène dans son son R&bisé aux sonorités Pop/Rock que le 1er( qui allait dans tous les sens )est cependant moins convaincant et accrocheur . Les titres se suivent pour se ressembler nous révélant ainsi que le cruel manque d’inspiration sur les productions de cet album n’est pas seulement le fait de Ryan Tedder mais de toute la clique appelée . A croire que la vue de Jordin en studio refroidit instantanément le peu d’originalité que ceux-ci pouvaient encore avoir. Tout n’est certes pas mauvais . Si dans la première partie de l’album , on s’ennuie et on peine à trouver quelque chose d’autre d’accrocheur que la sucrerie pop d’entrée Walking on Snow et dans une certaine mesure le mid tempo It Takes More . Le reste est bien souvent plat comme l’ inutile reprise de Fefe Dobson ou encore son horrible second single  » S.O.S( Let The Music Play)  » .Cependant , Jordin se rattrape plutôt bien sur la 2eme partie qui radoucie agréablement avec la production de T-Pain sur Watch You Go( ça tourne en rond dans le son mais reste très sympa) , No Parade ou encore les titres piano aux sonorités folk acoustiques qui offrent la ligne de fin de l’album : Papercut , Was it The Only One , The Cure (malgré la trop forte ressemblance de ce dernier avec Better In Time de Leona.)Ils font ressortir un coté plus maitrisé , mature et moins braillard de la chanteuse sans malheureusement exceller . Toujours cette impression de la petit chose qui manque.. mais qu’a cela ne tienne , ils s’écoutent bien.Et Grace à eux donc l’album se clôt sur une bonne note meme s’il reste très moyen et toujours en surface .Le seul réel intérêt restera la voie de Jordin Sparks qui n’est même pas toujours utilisée de manière adéquate . L’accrochage mélodique est vraiment globalement mal foutu peinant à mélanger un son «  Rosé Teen « et sonorités Pop plus dur , comme deja dit ça reste toujours au mieux gentillet ou sympa mais pas tubesque . Il lui sera ainsi impossible de réitérer le succès du 1er album ( on voit deja avec le semi flop de Battefield) surtout que ces choix de singles sont catastrophiques . Avec le second S.OS ( Let the Music Play) elle décroche aussi Le titre du PIRE SECOND SINGLE DE l’année pour ce blog …Quelques fans Hardus lui permettront encore de tenir des ventes honorables , genre un disque d’or mais c’est assez mal parti pour Jordin Sparks . La maison des flops a non retour où stagnent Ciara et Kat de Luna ( Mya a fui on depuis quelques temps .On ne sait par quel moyen , il paraitrait qu’une bande d’ados japonais en furie ont fait scandale pour l’en faire sortir mais rien n’est bien sur .) avance à grand pas vers elle .Faut espérer qu’elle sache faire de meilleurs choix pour le prochain album si d’ailleurs la maison de disques ne la vire pas après l’échec que celui ci se destine à être .10/20Ps : Eh oui , cette couverture ne donne pas du tout envie aussi ..