Le cas Alizée.

Plus de 2 semaines donc que j’ai en ma possession la version entière du dernier album d’Alizée «  Une Enfant du siècle ». Très mauvaise impression aux premières écoutes, j’ai tout de même tenu à lui laisser une chance , c’est-à-dire que vu que principalement je ne l’écoutais que le soir ( comme avec tous les albums entier que je dois découvrir et critiquer) , j’ai pour elle décidé de faire exception et de l’écouter à tout moment de la journée : dans le métro ,  pendant des cours , dans le bus , sous la douche , je l’ai même mise en fond sonore d’un  pseudo diner romantique qui   bizarrement  s’est mal terminé  (allez savoir pourquoi  .. d’ailleurs si tu me  lis .. Je suis désolé.Vraiment. Je ne savais pas. Je ne voulais pas.)  et j’ai pour  lui trouver des qualités fait écouter à bons nombres d’amis à moi avant de  venir ce soir vous déposer une critique finale qui vous l’aurez remarquer a une forme peu commune .

Image de prévisualisation YouTube

Je pense en fait que cette fille est  véritablement  un leurre. Je pense même qu’elle a été  choisie pour ça. Mylène n’aurait jamais pu concevoir d’avoir une poulaine qui puisse un jour la déclasser, alors elle s’est sentie obligé de  trouver la plus nulle de toutes et avec Alizée, elle a décroché le gros lot. ça a réellement du être l’extase le jour où elle a trouvé une fille qui pouvait être aussi jolie et chanter aussi mal que cette dernière. C’est-à-dire tout absolument tout chez Alizée part d’une bonne intention mais le manque total de  talent lui est d’une nuisibilité rare.

Avec cet album, le concept apparent était de faire un flashback 80’s et l’on peut être sur que c’est une chose qui tenait à cœur notre Ex- Lolita . On peut- être sur qu’elle a travaillé, pris du plaisir, s’est investie dans la réalisation de cet album mais malheureusement,  il n’a pas suffi. Les lacunes sont profondes et nombreuses : problèmes d’articulations, manque de couleur et de juxtaposition vocale, anglais désastreux, espagnol médiocre, écriture du pied gauche..

Tout joue en sa défaveur de sorte que rien de musicalement estimable ne ressort des productions pales et sous inspiré des châteaux Marmons ; bien au contraire on a souvent cette sombre impression d’avoir affaire à  une série de génériques mangas années 80’s telles que Eden Eden, mes Fantomes ou Grand Central qui nous fait penser aux annonces passées en haut parleurs dans les centres commerciaux.

Une cohésion et un esprit  enfantin planant quand même au dessus de tout ceci, on pourra sans conteste accorder à Alizée le  fait d’être une excellente mère. Cet album pourrait en effet (est)  être un excellent recueil de comptines pour sa  fille  et vu sous cet angle le projet ne peut qu’être très louable et même touchant, là ou l’intrinsèque qualité n’est pas.

J’ai donc décidé de ne pas lui mettre de notes  pour le respect de ce dernier état de fait et  la  non productivité de son réel travail.

Il est en tout cas  clair que si elle ne retrouve pas  un jour Laurent et Mylene, son avenir musical est loin derrière elle , ce qui en restant logique et sans émotivité   ou nostalgie enfantine est loin d’être une mauvaise chose .

Gourmandises et Mes courants électriques nous suffisent amplement  .

Cadeau ( ou pas d’ailleurs)!

Merci à Derf qui su traduire l’essence de mes ressentis sur cet album!

Ps : Je sais pas si je suis le seul mais je la vois bien faire dans 10ans un remix d’  A Contre courant » dédié à Farmer :  » Retrouver le sens de la vie , je ne pense , passer  par le flop , quand toi tu es partie .. ».

Non ? Okay . C’est moi alors!