Une nouvelle sessions  » Mini Chronic » avec Dawn Richard, Noel Gourdin, Clare Maguire  et Lil Kim.

La première mixtape solo de l’ex Danity – actuellement DirtyMoney– « A Tell Tall Heart » disponible depuis quelques mois deja est une jolie réussite. La chanteuse propose un r’n’b teinté de sonorités pop plutot élégant et accrocheur.  Sa voix qu’elle manie à la perfection est le point fort du projet d’où on ressort de petites pepites telles que Broken Record, Hey, Me Myslef and I ou encore Theses tears et Runway. Dawn n’a aucun mal à enchainer  up-tempos , mid tempos et ballades, ce qui est un gros avantage dans la scène r’n’b  et l’on espere qu’elle saura se depetrer de Diddy pour briller toute seule, car elle est en largement capable.

 

 

Noel Gourdin aurait très bien pu appeler son second opus  » Fresh : The Declaration ».  A l’image de son single Beautiful, l’opus est une déclaration d’amour qui n’en pas sans faire écho à des Brian Mc Knight ou Babyface avec cependant un son plus axé 70’s que 90’s. C’est très reussi, très agréable mais peut-etre un  peu lassant pour qui n’est pas un peu habitué à ce R&B typiquement « Lover ». Je recommenderais neanmoins Assurance Police,Se in The City, Been a Long Time ou encore OnLy You a tout le monde. Des petites pépites qui redonnent au genre toute sa noblesse. Un album qui devrait lui assurer une très jolie suite de carrière.

15/20.

 

Si vous n’avez pas de soucis avec la pop teintée d’électro mais que vous avez tout le mal du monde à digérer les productions pleins de  » boom boom » et l’abus de vocoder que proposent le mainstream actuel: écoutez l’opus de Clare Maguire . Jeune irlandaise au timbre impressionnant de maturité, elle a livré son premier album solo « Light After Dark » le mois dernier et c’est plutôt appréciable. Rien de révolutionnaire une production sombre, minimaliste même qui tourne un peu  en rond mais on se laisse prendre au jeu. Des faux tics de Whitney Houston sur les couplets du premier single Last Dance, des faux airs de Donna Summer sur Bullet, on sent que c’est encore résolument impersonnel mais ça se tient avec des joyaux tels Freedom ou Happy Pretenders. Le choix du 3eme single  » The Shield and Sword » n’est pas le meilleur qui soit mais découvrez le clip Image de prévisualisation YouTube

 

.

 

On a beau aimer Lil Kim et considérer que ce fut le principal joyau du rap féminin lors des quinze dernières années. Cette mixtape s’écoute plus que difficilement. Hormis les 2 titres d’entrée (qui était bons sans être extraordinaires, sauf pour leurs punch lines), le reste est le témoignage d’une artiste incapable de faire les bons choix autant dans ses reprises que dans ses productions abrutissantes de médiocrités. On a peur au moment où elle reprend inutilement Man Down de Rihanna mais ce n’est rien face à l’effroi qu’elle impose  quand elle transforme Pretty Girl Rock en Kimmy Girl. Une Jolie déception car si ça peut clairement passer au-dessus d’un album de Nicky Minaj (oui oui, pas bien dur en même temps, vous me direz) niveau qualité, les vrais fans de Kim en attendaient bien mieux. Vivement qu’elle retrouve une major qui croit en elle et lui offre de vrais producteurs.

Triste Réalité!

 

Voila pour le minichronic Feelings et vous? Avez vous écouté ses opus ou mixtapes?

Qu’en avez vous pensez?