Je crois  tout d’abord que Knowles couve un véritable souci de chant ou alors un complexe de supériorité vocale. Cette manie qu’elle a d’agresser tout ce qu’elle touche est devenue limite gênante et dessert totalement les textes qui lui sont livrés. Cette fois ci, on peut encore essayer d’être indulgent parce que c’est un babyface en gros pilotage automatique qui lui a offert une tirade sentimentale déjà vue et revue mais cette non capacité  de variations de sa voix est loin d’être un atout.

Pour en revenir à la chanson elle  même, c’est une mélodie pop sympa qui aurait pu nous émouvoir lors les derniers instants d’une comédie romantique niaise à la Plan B de Jennifer Lopez.: c’est doux, plutôt mélodieux et agréable. Par contre autant dans sa construction ( qui plagie honteusement Irreplaceable) que dans ses refrains : on ne retrouve aucune magie.

Il ne se passe rien, c’est totalement générique, aucune folie particulière n’en ressort, et si ça dans un premier temps ça peut être un atout dans les radios pop. Il y a peu de chances que ce soit l’enthousiasme plein du coté des urbains qu’elle doit conquérir vu que ce sont encore eux ces acheteurs d’albums.

On a affaire à ce genre de titres  mal ficelés ,dont le genre se détermine mal et qui risque finalement d’être un feu de paille par manque de soutien véritable de la part des formats principaux où il est proposé.

De plus, l’odeur d’Irreplaceable qui met en exergue le véritable manque d’évolution de Beyonce peut totalement la desservir auprès du public. Les résurrections de gros succès marchent très rarement, Mariah Carey avec  » Bye Bye » (grand écho à  We Belong Together),  entre autres peut lui en apporter la preuve.

A ce stade du projet, 4 s’annonce plus être un fourre tour mal adjancé qu’un album réellement conçu et travaillé dans une optique musicale claire. Hormis End Of time & Run The World, les chansons vont dans tous les sens sans jamais totalement convaincre. Best Thing I Never I Had est encore une fois mignonne mais nul doute qu’il lui en fallait bien plus pour remettre une véritable lumière sur elle.

Quand on pense en plus que le producteur du titre est  Symbolic One (Power de Kanye West), un véritable trouble s’installe quant à la volonté de la chanteuse à exploiter les talents et à fuir les sentiers battus.

Triste Réalité!

Image de prévisualisation YouTube

Et vous?

Qu’en pensez vous?  Va t-il marcher après le non succès de  » Run This World »? Est ce un nouveau « Halo« ?