On a découvert Rita Ora en 2007, elle était la superbe voix féminine sur le titre  » Awkward » de Craig David, l’un des titres les plus consistants de son album «  Trust Me ». L’année d’après, elle a participé au titre «  Where’s The Love » où elle accompagnait  toujours David mais avec en plus Tinchy Strider.

La jeune fille a eu par la suite 2 années de vide avant de signer sur Roc Nation avec Jay-z et de débouler sur la scène anglaise avec le titre « Hot Right Now » produite par le Dj anglais Dj Fresh. Sans surprise un titre dans l’air du temps, mixtures de sonorités urbaines et electro qui a su séduire les anglais bien que j’ai toujours trouvé le potentiel de la chanson plutôt limitée.

Image de prévisualisation YouTube

Forte de ce succès, les choses se sont accellérées avec son label et elle a cette semaine proposer 2 singles. Party and Bulllshit pour les américains et  » R.I.P » avec Tinie Tempah pour les anglais.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Les 2 chansons sont vraiment du même calibre : Party and Bullshit, c’est de la pop  un peu gogole pour les fêtes d’été sur la plage et R.I.P est ce qu’elle est à savoir une demo R&b électronisée que Drake a eu l’intelligence de refuser.

Image de prévisualisation YouTube

Hormis en Uk, j’ai du mal à la voir percer avec des sons aussi huilées de facilité et de non personnalité, ce qui est dommage car sa voix est sublime. Quand on l’écoute sur  » Awkward » et maintenant, on a pas l’impression que c’est la même voix tellement elle a été inutilement massacrée au vocoder.

Image de prévisualisation YouTube

Elle a sans aucun doute du talent mais manque beaucoup  de personnalité et de fraicheur. Rihanna n’a pas beaucoup de soucis à se faire.

Triste Réalité!