Vous vous demandiez tous quelle bonne femme voudrait ( de son apparent plein gré) danser et aimer ( à nouveau sil vous PLAIT) Pitbull? Eh bien, J.LO a répondu à votre question. Elle elle aime le succès et si le petit Bull lui permet de le retrouver, elle est plus ou moins prête à lui raconter n’importe quoi.  Dance Again produit par Red One a été construit exactement comme ” On The Floor”, la lambada en moins. Une  ôde non voilée à la beaufitude et  au 100 % gras radiophonique. Le titre dégouline de tout ce qui rend la vague pop electro actuelle parfaitement insupportable  musicalement: rythmique unilatérale et pauvre,obligation de vocoder , onomatopées ridicules Oh oh oh oh.,”rap” incompréhensible… Chimi yo chimiya chimiyeah... de la poudre à canon pour les chars de Gay pride qui fera d’elle la reine de l’été européen. Une mission accomplie pour Miss Lopez qui est au sommet de son petite machination. Elle a ( comme chacun sait)  décidé de faire de la “musique”  pour exhiber sa resplendissante plastique et si même si on ne partage pas la conviction, on ne peut qu’admirer l’effort. Gageons que le prochain titre exploité sera pavé de bruits ( partie dances) aussi vomitifs que ” Starships” de Nicki Minaj  juste pour qu’elle puisse  bouger ces 3 kilomètres de popotins et ainsi continuer d’être le fantasme des lecteurs de FHM . Mariah Carey Who?

Allez Infectez Vous!