Je ne sais par quel miracle je me suis retrouvé hier soir face à ton dernier clip, Rihannon. Il faut dire que le titre n’est pas banal. Tu t’es encore amusé à nous cataloguer tous les clichés les plus sordides de la communauté noire. Ces jeunes filles en manque de personnalité qui s’identifient tant bien que mal à leurs idoles américaines. Une réalité me diras-tu … Pourquoi pas ? La chose qui m’a cependant véritablement frappé est que je n’ai pas pu discerner les différences entre ce titre et Beyonce Coulibaly que tu nous avais livré cinq ans plus tôt . J’irais même plus loin : dans le fond, je continue de chercher l’intérêt de ta carrière solo depuis la malheureuse rupture avec les 113. Tout ce que ce tu proposes semble être une contorsion carrément abjecte de la perception de l’homme noir sur les terres françaises.
Textes d’une pauvreté rare, manque de subtilité, absence de recul sur les sujets engagés, le tout sur des instrus qui font regretter les pires heures du Coupé Décalé. Tu es en somme résolument  plus fade que les filles ou les thèmes que tu décris. Il y a quelques semaines, tu as fait éruption dans mon programme télé du samedi soir en venant présenter ton parfum chez Ruquier. Comme les deux autres millions de téléspectateurs, j’ai eu un fou rire et j’ai compris: Incapable de répondre correctement, d’énoncer une phrase française construite et pire encore reléguant la polygamie au rang de culture africaine. Le sentiment de dégout mêlé à la profonde incompréhension d’une telle bêtise m’a laissé totalement perplexe. En ouvrant un ou deux livres d’Histoire ( chose que vous auriez dû faire , au lieu de nous importuner avec vos chansons) vous auriez peut-être appris M.Mokobé que les mormons ( des blancs.. grand dieu) étaient eux aussi polygames, tout comme vous n’auriez pas pensé qu’il suffisait d’exploiter une polémique malsaine pour se faire un nom dans l’industrie de la parfumerie.
Je suis d’ailleurs sur ,qu’à votre image il ne doit pas sentir très bon.

Image de prévisualisation YouTube

Triste Réalité!