Rien ne s’arrange pour Alexandra Burke, le premier single  » Elephant » était abominable et le second emboîte le même chemin. Elle  s’embourbe dans la pop/dance facile et oublie ce pour quoi le public avait voté pour elle à X-Factor, à savoir : le chant. Elle devenue une abonnée  de l’auto-tune à l’instar de n’importe qu’elle pseudo chanteuse qui n’aura pas le  1/3 de son talent ( Rihanna, nous parlons de toi) sauf qu’elle en plus bénéficie de productions mauvaise et pas accrocheuses pour un sous. C’est au contraire tout ce qu’il y a de daté, des sons qui n’aurait jamais franchir la frontière à la destruction du mur de Berlin.

Triste Réalité!