Chère Shy’m,

Je tiens tout d’abord à te préciser (pour qu’il n’y ait aucune méprise) que j’ai été un de tes fervents supporters. Pas forcément à tes débuts où en soit, tout le monde l’était. Il faut avouer que tu apparaissais comme une certaine relève de la scène pop-urbaine française avec tes faux airs de Toya et ton timbre de voix plutôt charmeur. A cette époque où tu montais les escaliers entre mille et un hairflips en demandant à tous les auditeurs de Nrj de crier « Victoire », tu n’avais pas besoin de moi. Ni moi de toi d’ailleurs, sans t’écouter, je te regardais avec une espèce de tendresse dans l’espoir rapide que tu trouves ta voie en quittant les jupons de K-Maro.

                     Cependant, entêtée, tu n’allais pas m’entendre pour ton second opus (Reflets) et pourtant c’est celui là qui me poussa à prendre ta défense à de nombreuses reprises. Tes anciens auditeurs t’avaient lâchement abandonné. Si tu savais et La Première Fois caracolaient en tête des flops de l’année mais globalement, dans cette pop/rnb aseptisée un peu bubble gum, je trouvais quelque chose de séduisant. Des titres comme Tout Recommencer, ou Nulle Part Ailleurs mettaient en exergue une claire évolution de K-Maro dans ces productions même si la relative pauvreté de l’écriture continuait à laisser croire que nous avions affaire à un disque de plage. Le genre de choses bien sillées à digérer sur les bords de mer entre deux plongeons comme l’ensemble de la discographie de Mareva Galanter (Mareva si tu passes par là, j’aurais besoin de nouvelles chansons pour mon voyage en grêce  cet été). Une injustice donc pour moi que tu ais reçu la grosse claque qui t’a été attribuée et je me targuais à le répéter sur certains sites : « Shy’m peut faire des choses. Bla bla.. ».

Quand j’y pense, ça m’amuse tout doucement ; j’étais naïf. Je ne m’attendais pas à ce que tu te vautres dans une médiocrité à faire sursauter Lorie, Alizée, ou même Magic System. Et pourtant depuis ton troisième album, c’est bien dans ces eaux là que tu te situes. La couleur de ta peau et tes débuts mignons sont les seules choses qui font qu’on ait pas encore exigé une pétition pour que Sarkozy t’exile en Europe de l’est ou demande à Jack Lang de te donner deux cents bons coups de fouets pour définitivement t’exorciser du démon malsain qui te fait croire que tu sais chanter.

Entre ton odieux forfait pour tes « shimisoldiers », la semaine dernière et ton nouveau single singulièrement intitulé « Et alors », je doute fort que la musique française ait connu des attentats si violents depuis une bonne dizaine d’années. Ce son electro te va aussi bien qu’une robe à une vache et ton timbre passé au vocodeur est plus désagréable que du Ilona.

Tu vas me trouver dur là..? Non? Et pourtant , c’est une autre manifestation de ma sympathie chère Shimie Shmie ya, Shimie Yo. En effet quand ils créeront dans 20 -30ans, la tournée Age tendre des années 2000’s/2010 : je peux t’assurer que tu auras du mal à ne pas paraitre « Conne » ( pardonne moi l’expression) avec tes 20 kilos en plus et tes deux enfants à répéter « Je suis une P-*tain de Fashionista » devant la France entière..enfin non, il n’y aura plus personne à ce moment là.

Vois plus loin tendre amie ou Prends de l’air. Il me semble que tu en aies vraiment besoin.
Triste Réalité!

Image de prévisualisation YouTube