Suite à une enfant du siècle et à son énorme flop bien mérité ( on en avait parlé ici) , Alizée fait son retour avec  » A cause de l’automne ». Une nouvelle fois l’ex poupée de Mylene Farmer change drastiquement d’univers et nous ramène une petite vibe 60’s. Un titre qui s’inspire comme l’avait annoncé de France Gall et qui ne diffère franchement pas des derniers singles de Coeur de Pirate. La chose positive est que son timbre de voix à elle est moins agaçant,même si on chant n’est toujours pas parfait. On a même parfois  l’impression qu’elle est fausse.

Enfin, c’est une chanson sympathique mais banale, plutôt agréable mais tout aussi oubliable et finalement assez prévisible. Le problème qui se pose avec Alizée est qu’elle n’a absolument aucun univers musical et depuis son second album se raccroche à toutes les branches possibles et imaginables alors qu’elle avait un bon lancer avec  » Psychédelices ».

Certes les scores n’étaient pas encore présents mais le succès au Mexique l’a prouvé, il y avait du potentiel. Fifty Sixty ou encore Mademoiselle Julietta étaient de bons titre pop à la sauce frenchy. On sentait bien qu’elle restait dans le sillon de ses débuts tout en évoluant et c’était exactement ce qu’il lui fallait.

Image de prévisualisation YouTube

Je lui souhaite d’avoir plus d’impact qu’une Jenifer mais je pense néanmoins que le meilleur de sa carrière reste loin derrière.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube