Oubliez «  Lotus » d’Aguilera, oubliez  » The Spirit Indestructible » de Miss Nelly Furtado, la légendaire guerrière Kesha est en train de redéfinir les barrières du flop avec son album  » Warrior« . Avec un single à succès et matraqué  un album vendu à 1.4 millions aux U.S.A, il y a juste seulement 2ans , elle s’offre le luxe de faire des score absolument abominables dans tous les pays du monde.

81eme en Allemagne. ( moins de 1000 ventes)

68eme en  Angletterre..

171 en Belgique.

6eme avec 85.000 ventes aux U.S.A

49 eme avec 2,966 ventes au Japon.

Ce sont tous des pays où son précédent projet avait eu au moins une certification. Au Japon par exemple, elle avait vendu 135.000 copies du premier projet et là, il n’y a même pas 3000 personnes pour la première semaine et le japon est un marché où l’essentiel des ventes est basé sur les 7 premiers jours de ventes.

C’est le premier revers d’une des chanteuses lancées pendant et simplement sur la vague electro. On ne peut qu’aprécier surtout qu’encore une fois, l’album est extrêmement raté.

C’est tellement mauvais partout qu’il est clair qu’RCA va se remettre en cause. On lui a offert les A.M.A,  plusieurs X-Factor, l’un des titres les plus diffusés au monde dans les derniers mois et elle fait des scores pire que ceux sur qui on a rien investi. Les labels se trompent et perdent leur temps en investissant sur des filles du genre qui ne sont là que pour faire des tubes du samedi soir et qui n’ont pas la constance pour durer.

Il faut des gens qui aide à retrouver le public adulte, il faut des pop stars qui font une pop capable de rassembler au delà des  frontières de la gay-pride. Kesha est un danger car les fonds investis sur elle crée un fossé continuel avec le public adulte ( qui achète des album)s et la musique maintream. Ce fossé doit être corrigé par les labels, Adèle a prouvé que ces gens là peuvent encore acheter des albums mais seulement, il faut leur montrer des artistes qui ont du talent, de la personnalité et pas juste des gens qui vont faire une chansons dance qui ressemble à tout ce que tout le monde fait depuis 2ans.

Kesha peut avoir certaines influences intéressantes mais c’est trop enseveli dans l’envie de plaire au public mainstream et elle le paie très cher cette fois. Si c’était une chanteuse de R&B, la promotion s’arrêterait illico  mais je pense qu’ils vont encore essayer de pousser »  C’mon« . Cependant la chanson était encore 214 sur Itunes après un live  à X-Factor, l’abandon total du projet semble être la solution la plus maligne et la plus probable pour RCA à ce stade.

La fille aux cheveux gras pourra ainsi revenir à son activité favorite et ce pour notre plus grand plaisir.

Image de prévisualisation YouTube

Triste réalité!

Quel avenir pour Kesha avec un tel revers?

View Results

Loading ... Loading ...