Si Leah Labelle se lâche légèrement sur la pochette de son nouveau single  » Lolita« , la protégée de Pharell reste fidèle aux sonorités 70’s qui lui sont propres depuis ses débuts avec son nouveau titre.

Image de prévisualisation YouTube

« Lolita » reprend là où «  Sexify » s’était arrêté. Un son 70’s plus corrosif et catchy pour qui continue de s’amuser de sa propre finesse.Ce n’est pas forcement novateur mais c’est incontestablement frais et surtout elle garde une patte bien propre. On retrouve un peu l’amiance du dernier opus de Gloria Estefan que Pharell produit aussi.

A la question de savoir si c’est un bon titre à proposer comme single au grand public, je suis dubitatif car là où  » Sexify« ( néanmoins meilleur) a échoué, celui ci ne me parait assez mal parti. Pourtant, c’est tout le mal qu’on peut lui souhaiter, elle est excellente en live et c’est une des seules petites nouvelles à insister pour avoir du succès ans aucun featuring, c’est très louable en cette période. On ne peut que la soutenir.