C’était le moment où il fallait tout donner. Toute la toile attendait le single officiel  » Yung Rapunxel » d’Azealia Banks après le buzz autour de ses clashs et les nombreux reports du label. Le titre a été dévoilé au cours une énième altercation, cette fois avec  Rita Ora et ça fait partie de ces choses qu’on aurait finalement voulu qu’elle garde pour elle.

Une production électro agressive, un flow qui tient tout à fait la route pour un son globalement Dark et terriblement pesant, ça ne vous rappelle rien? Bien sur que si, la bonne moitié des chansons de la dernière mixtape  de Miss Azealia «  Fantasea« . Non seulement, elle se permet  de ne pas évoluer mais dans la stricte construction du titre, on sent le total manque d’inspiration qu’on essaie de couvrir dans des cris ou bavardages totalement risibles.

« so tired of  all this Drama  »  mais oui, Banks on y croit tous. La chanson sera sans aucun doute glorifiée par ses fans mais il y a peu de chances qu’elle réussisse, là où  » 212 »   a raté. On ne lance  pas une carrière avec un single comme  » Yung Rapunxel« . Le grand public notamment américain devrait passer totalement à coté et elle continuera d’ »émerveiller » ou de prêcher sa bonne parole  sur  Twitter, dans les festivals et boites gays.

Triste Réalité!