Ashanti arrive au 5eme single sans album dans les bacs. Alors que  »  Never Should Have » peine à  trouver un chemin dans les charts, ce qui n’est pas une surprise. Shany propose « She Can’t« , une mixture de Hip Hop et R&B à l’ancienne qui plaira aux nostalgiques de ses premières heures et dégouttera les autres.

Avec cette chanson, il y a une volonté plutôt claire de marcher dans les pas de « The Woman You Love  » et d’à nouveau proposer un son street dans la lignée de ce qui l’on fait connaitre. Ce n’est pas mauvais mais ce n’est pas non plus fédérateur pour un sous. Elle en revient au même point qu’au début de cette ère. Plus les chansons sont dévoilées, plus on se rend compte qu’elle n’a pas le petit  » plus, » la chose qui pourra  rassembler un petit public autour d’elle. C’est du travail non abouti et ça montre aussi que bien qu’elle ait la force de vouloir proposer un album avec ses propres moyens, elle reste d’une certaine manière aussi esclave des producteurs à tubes. D’ailleurs un coup de fil à 7 Aurelius serait peut être salvateur à ce stade…