Il est rare en général que les  grands artistes aient des enfants dignes de ce nom. Jean Jacques Goldman est un incontestable génie ( apparemment désormais sénile)  et son fils est un  irrespectueux sot à la vivace cupidité.  C’est ainsi que ce cher Michael a regroupé l’an dernier une association de totos chantants ( M.Pokora, Baptiste Biabiconi, Zaz... etc… on pense à vous)  pour renflouer les caisses de son label MyMajor Company en piétinant sans commune mesure l’œuvre de son père.

Le premier volet de «  Generation Goldman » sorti en Novembre dernier est une espèce de film d’horreur auditif. Tout est plus ou moins poussif, grotesquement arrangé quand on ne tombe juste pas dans le comique ,comme ce fabuleux moment où Corneille ( on t’adore mais là..) fait passer «  quand tu danses »  pour du zouk, et cette hilarante rencontre entre Baptiste Giabiconi ( encore lui!!)  et Marie- Mai sur «  La- Bas ». On a  juste envie d’y participer et de dire à la jeune canadienne, «  arrêtes de lui dire, n’y vas pas, laisses le PARTIR putain !!! » . Bref, les seuls moments de répit de cette premier attentat musical furent la reprise de  » Je Te Donne » avec Leslie  & Ivyrise et les duos de Christophe Willem et Emmanuel Moire restés très fidèles aux originaux. Mais alors dans ce cas là, pourquoi les reprendre?

Une question à laquelle on aurait bien aimé avoir une réponse,  et si  plus de 400.000 français ne s’étaient pas jetés sur cette fanfaronnade comme des zombies grâce au matraquage de primes  sur TF1 et de NRJ , on l’aurait eue.  Michael s’est dit qu’il avait trouvé le bon filon et se devait de l’exploiter à fond avant que Gregroire  et Joyce Jonathan ( ah merde, elle s’est déjà fait) ne tombent dans  l’ oubli. Generation Goldman 2 sort donc le 26 aout.

Vous avez remarqué, c’est exactement la même approche, le même genre de gestation et de fécondations que les films d’horreurs, à croire qu’il font exprès.

 Mais pour le coup, on ne peut vraiment pas lui en vouloir au Michael, pourquoi se casser la tête à faire des choses bien quand on peut aisément remplir son compte en banque avec des trucs insipides voir horribles. Vous me direz encore  une fois que c’est un peu limite parce que c’est quand même l’œuvre de son père… mais comme dit au début, ce dernier semble sénile, ce qu’il ne sait pas, ne peut donc point lui faire de mal. En avant les euros!!!

Ce qui est consternant dans  l’ annonce de ce nouveau chapitre, c’est en fait ce qu’on peut considérer comme étant le trailer, la rencontre entre Soprano & Amel Bent sur  » Quand la Musique est Bonne« .

Image de prévisualisation YouTube

On savait  à quoi s’attendre, on ne va pas jouer les surpris, mais, comment dire? Ils auraient au moins pu faire semblant.  Absolument rien  ne va et on n’y comprend  du coup pas grand chose.

Pourquoi on fait chanter Soprano alors que déjà quand il rappe, ce n’est pas terrible? Pourquoi cet univers de Tunning totalement cheap?  Comment Amel a fait pour autant se perdre? Couche t-elle avec le mec de sa coiffeuse? Si non, pourquoi cette fille la déteste t-elle autant?

Et puis surtout ces voitures qui explosent aux sons de leurs voix, c’est censé être rassurant? ça ne leur a pas soufflé quelque chose?

Enfin,comme dit précédemment, nous sommes en plein teasing pour film d’horreurs bas de gamme. Les amoureux du genre seront se reconnaitre,  nous par contre, on va passer notre chemin. En souhaitant  néanmoins que Mademoiselle Bent trouve dans cette aventure l’exorciste qui saura retirer les démons en elle et la remettre sur le chemin de la vraie bonne musique.

Triste Réalité!