C’est difficile d’y croire et surtout de réellement l’accepter mais il semble qu’on en finira jamais avec Amel Bent et la variétoche absolument insipide. On avait espéré que le flop mérité de l’affreux  » Delit Mineur » ( chronique) lui  serve de leçon mais c’est bien loin d’être le cas. La chanteuse revient comme elle est partie. Sa voix est intacte, toujours aussi  ravissante  mais sa musique manque totalement d’âme, de consistance, de personnalité.

 « Sans Toi » qui est la porte d’entrée de l’album « Instict » qu’on trouvera dans les bacs le 16 Novembre sonne comme quelque chose que Sheryfa Luna aurait refusé de chanter à ses débuts. C’est pauvre et ce à tous les niveaux. Le texte est creux, la production est banale et les refrains sont assez remarquablement faiblards.

Incompréhensible de voir qu’elle persiste à proposer une musique aussi fade quand on sait tous les espoirs qui ont été fondé sur elle à ses débuts. Elle est devenue le prototype de l’artiste  mal pilotée et vide d’une réelle portée musicalement parlant, alors qu’on sait tous qu’elle est capable de bien mieux.

Un nouvel échec cuisant est donc souhaitable dans l’espoir que ça lui remette les idées en place et qu’elle change d’équipe, pour prendre  enfin des vrais risques.

Triste Réalité!