Sans titr2e 1

Il y a eu beaucoup de bruit, enormement d’attente quant au premier single du 3ème album de Nicki Minaj « The Pink Print ».  La « rappeuse » a occupé la scène médiatique ces derniers mois en abordant un look plus épuré. Une image plus lisse qui  laissait imaginer une envie de changer dans sa direction musicale.  A l’écoute du titre « Pills N motion », on se rend  cependant compte que rien n’a changé. La ballade produite par Dr. Luke aurait pu se retrouver dans la seconde partie de l’opus « Pink Friday : Roman Reloaded ». Un son très pop, très aseptisé sur lequel elle chantonne (pas très agréablement d’ailleurs, malgré l’aide de l’auto-tune) et rappe. Aucune recherche, aucune prise de risque. On sent l’envie de retrouver le succès de « Your Love » mais aussi celle de profiter de la période estivale pour imposer ce genre de sons extrêmement faciles au grand public.

C’est gênant de voir que la rappeuse censée tenir le flambeau du hip hop continuer d’être si paresseuse et aussi générique.C’est même impardonnable car elle a tous les moyens de faire comme Drake ou J.cole et de ne pas céder à la facilité en alliant sons efficaces et qualité. Cependant, il n’y a pas l’envie et elle préfère travailler avec les personnes qui font les singles de Ke$ha, Katy Perry, ou Britney Spears Ca en dit long sur sa crédibilité et je pense que le public va saturer  et que ce titre va vite devenir un buzz single, du moins c’est tout le mal que je le lui souhaite.

Si elle cartonne  encore avec un pareil resucée de ses anciens travaux,  elle ne réussira jamais à sortir de la médiocrité dans laquelle elle baigne depuis déjà bien trop longtemps.

Triste réalité !

Extrait du clip avec The Game.

Image de prévisualisation YouTube