Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

« Books Beauty Ameriie« , c’est le nom de la nouvelle émission d’Amerie qui est devenue une blogueuse Youtube. L’echec du dernier single de la chanteuse « What I Want » sorti il y a quelques mois l’a apparemment convaincu de laisser derrière elle les micros pour parler de ses lectures préférées et donner des conseils beauté aux filles.

C’est triste parce que c’est une fille talentueuse qui a une discographie fort sympathique. Son premier album  » All I have » est une petite merveille et le dernier  était lui aussi très réussi. Cependant, elle n’a jamais eu la reconnaissance qu’elle méritait. La plupart des gens se sont arrêtés à « One Thing » alors qu’elle valait bien plus que cette chanson. Avec un certain recul, le succès de ce titre sur la longueur lui aura peut être desservi. Touch, son second opus d’où est extrait ce titre s’est moins bien vendu que son premier album qui avait été acclamé par la critique avec « Why Don’t We Falll In love » et «  Talking to me » notamment.

Image de prévisualisation YouTube

Le fait qu’elle ait envie de parler de livres ou de beauté est tout à fait légitime mais il aurait fallu qu’on la greffe à une émission télévisée comme  « The View » ou « The Real ». Elle est jolie, semble très accessible mais se retrouver sur Youtube avec des vidéos à 2000 ou 3000 vues  sonne comme une totale déchéance pour quelqu’un qui a eu la carrière qu’elle a eu. Il y avait aussi des rumeurs selon laquelle son mari et manager Lenny Nicholson a été blacklisté par l’industrie du disque. Il travaillait avec Nas, aurait volé de l’argent à ce dernier et aurait aussi détourné des fonds chez Def Jam lors de la promotion de l’album « In love and War » de sa petite amie en 2009.  Cet opus d’Amerie avait été énormément promu avec plus de 5 clips pour finalement totaliser 25.000 ventes. L’énorme budget dont elle avait disposé à l’époque serait venu des petites magouilles de son mari qui travaillait dans le même label. Ce sont bien sur des rumeurs mais depuis, ni elle, ni lui ne sont vus dans l’industrie du disque américaine. Amerie aurait au moins pu signer sur un label indépendant, avoir quelques collaborations mais nada. La promotion de sa chanson  » What I Want » ne fait pas office d’exception. En effet, elle n’a rien fait aux U.S.A et sa seule visibilité était au Royaume-Uni. Tous ces éléments donnent l’impression qu’elle serait effectivement exclue et c’est donc en désespoir de cause qu’elle s’est retrouvée sur la toile en attendant que ça passe mais ça fait vraiment trop cheap, même si elle  est évidemment très très charmante.

Image de prévisualisation YouTube

Triste Réalité!

Que pensez vous de ce revirement?