Okay, c’est fait. Justin Timberlake a vendu 968.000 copies de son album aux U.S.A. Il peut faire la fête, il peut danser, il peut crier et ses fans peuvent toiser tous ceux qui sont soutiennent  les autres pop stars ( si si, pop stars). On pense bien sur  d’abord à Lady Gaga qui avait triché pour écouler « Born This Way » à  1,108,000 exemplaires  en première semaine,Madame voulait désespérément avoir le record de Britney et a soldé son projet. En effet, plus de 450.000 copies de son album  avaient été vendu à 99 centimes sur Amazon pour finalement et ne pas réussir à battre Spears. Le summum  du ridicule ou du désespoir.

 Enfin ,Timberlake, ces 968.0000 acheteurs sont légitimes et véritables, pas de magouilles et c’est assez impressionnant de voir qu’il puisse le faire en 2013.  Le 2eme du Billboard vend  environs 50.000 copies, le décalage est fou, il n’y en avait que pour lui cette semaine.

Cependant, il ne faut pas se leurrer. Les gens qui ont acheté l’opus de Justin, ce sont les mêmes qui ont acheté celui d’Adèle, celui de Gaga ou le dernier Mumford and Sons , ce sont des fans de pop ou des gens qui suivent la hype. Ils achètent car Justin est crédible à leurs yeux. On pourrait faire une étude, mais on trouverait très peu de fans de R&B dans cette masse… pour cause.. ils n’achètent pas.

Non non, ne me regardez pas, comme ça,  tu es fan de R&B toi, quel est le dernier album que tu as acheté?non, les noirs n’achètent plus.

C’est pour ça que son score est comparable à Beyonce, Usher, Alicia, Chis Brown ( qui ont une exposition similaires, sont en plein dans le public pop) mais pas aux autres. Justin prouve en fait que c’est possible de vendre de la musique urbaine à une population de non initiés à cette musique. C’est une bonne chose,  du moins il le montre aux Majors, nous on le savait. C’est pour ça que sons score est intéressant  MAIS le problème de base que le R&B vit depuis et qui détruit les bons albums de R&B depuis 3-4ans est tout simplement que les fans de R&b n’achètent pas. Au début  ils achetaient les albums et pas les singles ( ce qui faisait que les singles R&B se classaient mal au Billboard mais les albums se vendaient bien), maintenant, ils n’achètent rien.

Ca a été très brutal car jusqu’en 2010, le public R&B restait d’une certaine manière présent  bien moins qu’avant  mais présent .Depuis fin 2011  et alors 2012, c’est juste la catastrophe. Ils ont tous découvert le web, ils téléchargent et puis c’est tout.

2. THOSES FLOPS…aren’t gonna Stop.

Il y a toujours eu une espèce de hiérarchie aux U.S.A. Quand un artiste R&B propose sa musique, le label la propose au public noir. Si ce public achète, on lui fait de la promo  dans le public mainstream et là il a des gros cartons. C’est quasiment comme ça que tous les gros succès  R&B qu’on connait se sont établis. Le public noir doit toujours porter son artiste à la base… ce qu’il ne fait plus. Du coup, les majors se sont dits, ça veut dire que c’est une musique qui n’est plus du tout rentable.

La nuance que le score de Justin fait est qu’il est possible que les majors se permettent enfin de briser certains de ces codes et fassent un peu plus de promo directement mainstream à leurs artistes qui font du R&B.

Si Chris Brown, Usher, Beyonce, Alicia,Mary J.blige pondent des titres R&B Cross-over, ils devraient sans doute bénéficier de meilleurs scores prochainement mais pour les autres, les carottes sont plus ou moins cuites, à savoir que le seul public auquel ils font face n’achète.

Exemple, Joe a une discographie impeccable, vraiment objectivement, le garçon se rate rarement. Il va sortir un album d’ici quelques semaines ou moins avec un single de bonne qualité d’ailleurs ( ). Cet album va se prendre une jolie claque. Pourquoi? Parce que le public R&B va entendre son single dans les radios adultes et va aller télécharger. On ne demande pas à joe de vendre 500.000 mais  même 100.000, il n’aura pas. Ils ne vont pas lui donner les fonds qui feront en sorte qu’il puisse toucher un plus large public et donc proposer le R&B au top.

Autre exemple,dans la chronique de son titre «  Wildest Dreams« , j’avais parlé du gros risque mais énorme risque que Brandy avait pris en jouant la carte de la sincérité et du retour au vrai R&B 90’s en second single de son album «  2/11« . Sans grande surprise finalement, le pari a été perdu. Le public R&B ( censé apprécier ce genre de chansons)  l’a rejeté et c’est  d’ailleurs fini pour Brandy. C’était sa dernière chance de revenir en mainstream et elle a n’a pas su géré, elle devrait suivre Toni Braxton et se consacrer au cinéma le temps de penser les blessures, sauf miracle dans les prochains mois.

Cependant, elle a été victime du même problème, en peut être pire. C’est à dire qu’elle n’a jamais été PUREMENT R&B, elle a un son BRANDY. Sa manière de construire ses chansons est particulière, ses harmonies, ses trop grandes fluactions vocales, elle est clairement plus destinée à vendre ses titres à une exposition similaire à ceux d’Alicia, mais RCA ça ne s’est pas fait. On l’a contenu au public R&B basique qui  trouve sa musique bien trop compliquée, surchargée, mais en plus qui n’achète pas. Okay, succès critique, okay chanteuse de R&B la plus appréciée par ces derniers et hyper respectée par ses pairs ( on avait pu le voir ici par exemple), mais ça ne vend pas d’opus de faire ça dans le climat actuel.

Enfin, on est content pour Justin, c’est une bonne nouvelle, qui va pousser quelques portes mais sans achats de la base du public R&B, si tout le monde ( même toi qui me lit, toi là) n’achète pas les bons opus de R&B. Ça va devenir une espèce d’oligarchie, les 4-5 artistes cités plus haut vont vendre la musique au fil des modes ( là le R&B semble revenir donc, ce sera cool mais demain, c’est le zoulou ou la trash, hardtechno dance, Usher en fera sans aucun doute aussi, Chris Brown pareil. Beyonce jonglera entre les 2 et Alicia Keys se raccrochera aux rappeurs) mais les autres vont juste être enterrer.  Le problème du R&B reste donc quelque part entier si les fans du R&B ne se décident pas à  retourner chez les disquaires et à déclarer leurs flammes à leurs artistes.

Triste Réalité!

Ps: un article un peu développé sur ses ventes du R&b arrivera.