Musicfeelings : Bonjour Leslie, tout d’abord merci de nous accorder cette interview, tu es pleine  promotion pour ton nouvel album  » Les Enfants de l’orage », Est ce que tu peux nous parler de cet album et nous dire  pourquoi tu as choisi ce titre?

Leslie : Déjà les enfants de l’orage,ce n’est pas de moi mais de l’auteur avec qui j’ai travaillé, Simeo. Ce titre  reflète un peu tous les thèmes qu’on a  abordé qui sont plus représentatifs de la vie qu’on peut mener aujourd’hui dans cette crise qu’on traverse et dans un contexte social où l’on a une transition vers un mode de vie plus à l’américaine. Autant dans les programmes télés que dans l’influence qu’ont les U.S.A sur les jeunes. C’est un opus pour la scène plus pop, moins de sons composés sur ma chaîne et des choses plus organiques et avec aussi une différence d’interprétation. Il a été conçu pour amener les gens à voir qu’il y a un vrai changement qui s’opère en moi et que c’est réellement l’opus d’une femme.

Musicfeelings: En revenant sur le précédent opus, A La recherche du bonheur, il s’en dégageait déjà une réelle mélancolie notamment dans les textes. Cependant le public n’a peut être pas pu le ressentir au vu des singles notamment » Never Ever » qui laissait présager que  Leslie était totalement passée à la pop electro. Les chansons qui restent du « Pur Leslie » comme  » Dis Moi »,  » Paris Je T’aime » sont un peu passés à la trappe.

Leslie: Complètement. Ce qui s’est passé, est qu’à la sortie du 4eme album ‘ A la recherche du bonheur« ,on est rentré dans une vague où Guetta commençait à prendre toute la place et les médias et radios voulaient absolument passer de la musique électronique,de l’euro dance et je n’ai pas eu de chance. C’est vrai que je suis arrivé avec un album qui était plutôt pop urbain, resté fidèle à moi et j’ai subi la pression de ce qui m’était demandé pour essayer de défendre cet album jusqu’au bout dans les  radios. Et on a fait des titres plus susceptibles de plaire à ces dernières  mais, pas forcement représentatif  du son de l’album. Cependant avec » Never Ever », on a  je pense eu l’opportunité de toucher un public plus jeune. Hier encore, le 3eme single , un peu moins car on était dans un contexte plus triste, plus dark, l’opposé de  » Never Ever »

Musicfeelings : « Dis Moi »,  » Elle s’en ira » étaient néanmoins selon moi des titres qui auraient mérités une exposition, même minime.

Leslie : Le problème est qu’aujourd’hui, on a carrément la gâchette sur la tempe vis à vis des radios qui ne jouent pas forcement le jeu  aussi  facilement qu’avant sur les singles qu’on veut défendre avant tout. On est un peu pris en otage, on est pas maître de ce qu’on veut défendre tout simplement.

Musicfeelings: Je ne sais pas si tu as remarqué mais c’est la mode des opus de reprises en France, tout le monde  veut en sortir un surtout depuis le succès de Nolwenn Leroy. Vous étiez un peu en amont du mouvement il y a quelques années avec votre album  » Futur 80. Regrettez vous qu’il ne soit pas sorti au final?

Je ne regrette pas du tout parce que ce n’était pas une bonne période pour moi. Le public l’aurait rejeté à 100%. Le concept était séduisant mais dans la réalisation, il y  avait quelque chose qui n’était pas cohérent avec moi et avec l’image que je défendais. C’est un opus qui m’a permis de faire de belles rencontres notamment avec Teki  Latex qui est quelqu’un que j’adore, mais je n’ai pas de regrets  si ça c’était fait, ça m’aurait amené un peu ailleurs, et je me serais perdu. De plus, dans le contexte de l’époque  beaucoup de gens étaient licenciés, mon équipe changeait tout le temps,ce n’était donc pas l’idéal pour construire un vrai projet.

Musicfeelings: Que pensez vous actuellement de la scène R&B actuelle?

Tout le monde essaie de se sortir des sentiers battus du R&B. Moi je pense que les gens ne sont pas dupes et quoiqu’il arrive quand il  y a quelque chose qui est opportuniste, les gens le sentent. La scène R&B actuelle mérite d’exister mais différemment, pas de la manière dont elle a été défendu ces dernières années. C’est une musique qui reste encore sans fond pour les jeunes et même les gens plus âgés  à cause des textes de petite qualité.

Musicfeelings : Sur cet album que vous présentez plus pop, plus mature, réellement différent  qu’est ce qu’on peu attendre? Vous avez dit que vous présentez une nouvelle personne? Quelles en seront les caractéristiques? Y aura t-il des collaborations?

Oui, il y aura des collaborations, je garde la surprise car ce n’était pas le but. Je voulais proposer  au public quelque chose qui tienne la route et qui soit vraiment mature. Certains jeunes se retrouveront certes mais le public de mes débuts surtout saura retrouver quelque chose de plus engagé.

Musicfeelings: Vu qu’une bonne partie de ce projet a été enregistré aux U.S.A,as tu déjà pensé à faire un album en anglais?

En fait, ça me traverse l’esprit tous les jours, ( rires) parce l’anglais , il y a une musicalité tellement extraordinaire qu’on voudrait chanter tous ses titres en anglais  D’ailleurs il y a des tas de chanteurs français qui le font, je pense à une file que j’aime bien, elle s’appelle Isia et a commencé directement en Anglais. On a l’exemple aussi des BB brunes qui incorpore un peu d’anglais par ci, par là. Comme quoi à un moment donné, entre «  I Love You » et «  je t’aime »,  le premier passe beaucoup plus facilement que l’autre.

 Musicfeelings: En vous souhaitant que ce projet aboutisse  au plus vite, pouvez vous nous dire quel est l’opus que vous écoutez le plus en ce moment?

« Watch The Trone » de Jay-Z et Kanye West, je  le trouve énorme, je l’adore. Je l’écoutais encore dans ma voiture en arrivant.

Musicfeelings : Une collaboration avec Jay-z?

Leslie :( Rires), peut être un jour. Qui sait?

Musicfeelings: Voila merci Leslie d’avoir  pris le temps de répondre à nos questions et bonne chance pour la suite de la promotion de l’album.

Leslie : Merci  beaucoup, c’est gentil.

Interview réalisée  par Steevy au Jardindumarais.

Image de prévisualisation YouTube

« Les enfants de l’orage », sortie fin octobre 2012.