J’ai reçu plusieurs messages donc je me suis décidé à faire une petite analyse sur l’altercation qu’il y a eu entre Cardi B et Nicki  Minaj, hier soir. Il y a beaucoup de choses qui sont dites et c’était l’occasion de revenir sur ce qui a été fait et sur ce qui sera finalement retenu de tout ça!

La première chose est SIMPLE : l’urbain/rachet est à la mode!! L’urbain est à la mode. Si vous ne l’avez pas compris. Sortez de votre grotte, mais l’urbain est à la mode.
Regardez comment tous les jeunes nouveaux rappeurs se prennent tous pour de faux gangstas et répètent « nIgga » ( blancs, latinos comme noirs) tout le temps. Ils le font parce qu’on veut tous se la jouer thug, plus tu es « rachet« , mieux c’est!
Il faut vraiment comprendre qu’on est dans une époque où la culture noire est hype, surtout quand on ne l’est pas trop non plus! CardiB est la représentative de ça. C’est une stripteaseuse qui a conquis le public par sa personnalité et qui ne vit que ça. Elle est hood à 2000% et se bagarre tout le temps. Rien que cette semaine, c’était sa deuxième bagarre publique. Elle s’est battue Mardi, avec une des présumées copines du rappeur Offsett et a continué avec Nicki hier soir. 
C’est parce qu’elle est comme ça en réalité et c’est pour ça que le ghetto la soutient autant. Ils aiment son côté  » sans filtres » et c’est aussi pour ça qu’elle est la pire adversaire que Nicki aurait pu avoir.
Dans la tête de Cardi, elle n’aurait jamais rêvé avoir tout ce qu’elle a comme succès en ce moment. Elle a déjà plus que ce qu’elle n’aurait jamais rêvé d’avoir, donc elle se comporte comme une fille qui n’a rien à perdre. Le rap n’était même pas misé comme carrière principale pour elle, mais comme une extension de marque. Je l’avais déjà expliqué dans le dossier sur sa carrière :

[Dossier] Cardi B : les raisons d’un engouement et l’histoire derrière le record.

Une chose à laquelle Nicki n’est pas habituée vu qu’elle est une professionnelle des piques et des petites phrases avec Remy, Lil Kim, Rihanna, Demi Lovato, et même des bloggueurs, journalistes qu’elle insulte sur les réseaux sociaux.  Un état de fait qui a empiré depuis 3 semaines,  où elle est carrément en furie partout. L’avantage est qu’avant, elle était ignorée ou on lui répondait aussi avec des petits mots. Ici, elle tombe sur la fille ghetto qui est prête à déchirer sa robe et qu’en plus ( et c’est là le vice) que les gens vont aimer .. et aiment déjà pour ça.
Certains me disent que le ghetto va la soutenir et le mainstream va la bannir? Encore une fois, cela veut dire que vous êtes encore en 2005.


Rappelez vous! Dans les années 90’s et les 00’s, les artistes afro-américains changeaient tous. Tout le monde, pour être accepté des médias mainstream, changeaient de façon de parler, s’adaptait etc..
Aujourd’hui, c’est l’inverse, l’exemple le plus flagrant est #Beyonce. Elle a passé des années à soigner une image de diva très sélecte pour finalement revenir à la femme très ghetto, qui rappe et dit des gros mots. Pourquoi?
Parce que c’est ce qui marche et quand vous voyez Cardi B aux côtés d’Anna Wintour.
Non, ce n’est pas vraiment Cardi qui profite d’elle, mais c’est l’inverse. En réalité, Cardi n’a encore rien construit en 6 mois. Elle parle à peine très bien anglais ,mais elle la « ghetto/urban appeal » que beaucoup veulent pour leur image. Et c’est elle qui sert à Anna Wintour, pas l’inverse.

C’est pour ça que quand certains disent qu’elle va perdre ses contrats. Ils se trompent. Elle se battait déjà dans les télé-réalités, il y a 2 ans. Ces gens savent que c’est son créneau, mais ils ont besoin d’elle pour toucher les gens qui l’aiment tant, parce que … c’est à LA MODE. Si Cardi B avait été une femme noire foncée de peau, l’histoire aurait été différente, mais ce n’est pas le cas.
On l’appelle pour se faire de l’ ARGENT et de la pub sur dos, pas parce qu’elle est talentueuse ou respectable, mais parce qu’elle est très appréciée d’une audience qu’on veut toucher. 

Et paradoxalement, cette audience soutient ça.

Le souci ici, pour Nicki étant qu’elle n’en est encore une fois pas à son coup d’essai. Si cela lui fait un coup de pub, elle va quand même devoir remettre sa stratégie des piques Twitter en cause, parce qu’il va falloir y aller au frontal. C’est pas parce qu’elle chose qu’elle sait gérer et c’est le domaine de l’autre qui est clairement prête à tout.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Tout à l’heure, lors d’une soirée Fashion, #CardiB a sauté pour taper sur #NickiMinaj. Elle a ensuite posté ce message. « J’ai laissé beaucoup de choses passer. Je te l’ai laissé m’envoyer des piques, je t’ai laissé mentir sur moi. Je t’ai laissé essayer de stopper ma montée vers le top. Tu as menacé des artistes dans l’industrie en leur disant que s’ils travaillent avec moi, tu cesserais de bosser avec eux. Je t’ai laissé dire pleins de choses totalement fausses sur moi. Je t’ai parlé une fois en personne; Je t’ai parlé une seconde fois en personne, tu as continué à jouer l’innocente. MAIS quand tu mentionnes mon enfant, tu choisis de faire des commentaires sur moi en tant que mère. Tu fais des commentaires sur ma capacité à m’occuper de mon enfant, c’est là que tout s’arrete! J’ai trop travaillé et je suis venu de trop loin pour laisser quiconque jouer avec mon succès. Ces salopes qui disent tout et n’importe quoi dans leur rap, mais sont des chatons dans la vraie vie. Tout ça, c’est vraiment donc du spectacle.

Une publication partagée par Musicfeelings. (@musicfeelings_blog) le

Au final, aucune des 2 n’est réellement « perdante », car Nicki a une audience plus pop, qui va s’insurger. Ils savent qu’elle a un comportement déplacé sur les réseaux, mais vont trouver horrible qu’on en arrive aux mains, donc ils vont vouloir la « consoler ». Le hic qui donne malgré tout un léger avantage à Cardi est que Nicki avait conçu toute cette ère pour rattraper le ghetto, y compris dans le son de son album « Queen ». Elle fait un opus beaucoup plus hood parce qu’elle sait a besoin d’eux… et malheureusement, Cardi B ne fait que se renforcer vers cette audience en faisant ceci, et ça pourrait même être pire si elles se lancent dans un clash ouvert, vu qu’elle a un face d’elle, une femme assez imprévisible et qui surtout agit comme si elle n’avait rien à perdre. Cardi incarne totalement son personnage dans sa musique, mais la dichotomie reste réelle chez Nicki et c’est là où le bât peut blesser.

Aussi, il est temps pour moi de continuer mon écoute du dernier album « Stand For Love » de Peabo Bryson pour un peux plus de paix dans ce monde. On se retrouve dans les stories Instagram, les gars !

 

Triste réalité !

[Dossier] Le multiculturalisme musical aux U.S.A, un leurre total.