Un album pour les streets (la rue) , c’est comme ça que Fabolous a décrit son album « The Young Og Projet« , dont les chiffres prouvent qu’il y a encore malgré tout un public pour ce genre d’albums. On est pas obligé de céder aux sonorités pop ou electro pour faire un projet capable de séduire le plus grand nombre. En effet, on peut aussi tout simplement réaliser un projet cohérent, rangé et abouti, c’est le cas du nouvel album du rappeur de Desert Storm, 5 ans après « Loso’s Way« . Un opus totalement inscrit et scénarisé dans l’univers hip hop des 90’s pour les amoureux du genre, mais aussi afin d’inspirer la nouvelle génération.

Image de prévisualisation YouTube

Si le premier single « Lituation » charme sans réellement convaincre, le mélancolique second extrait « Ball Drop« , en compagnie de French Montana, aura tôt fait de séduire les plus sceptiques. Le titre est à la fois vaporeux, savoureux, nostalgique, tout en restant parfaitement dans l’air du temps. F.A.B.O.L.O.U.S a toujours eu un gros avantage sur ses principaux concurrents. Il a une manière de poser très classique qui s’allie à un débit tantôt légèrement agressif, bientôt un peu plus rapide. Ça lui donne un coté intemporel, un mélange entre vibe old school et modernité qui le définit. Il surfe aussi bien sur des titres R&B, soulful, que sur les instrumentales hip hop très carrées, droites avec une propreté digne d’un chirurgien esthétique. On en redemande car, en réalité, rares sont ceux qui savent faire preuve d’une telle élégance sur la scène rap. Il sait qui il est, ce qui lui permet de voguer un peu partout sans jamais se perdre. « She Wildin » avec Chris Brown est sans aucun doute l’une des chansons les plus addictives de l’opus mais globalement « The Young Og Project », qui ne dure qu’une cinquantaine de minutes, est un projet qui se consomme dans sa globalité. Entre déclarations d’amour aux racines du genre (You Made Me) et ses récits d’adolescence « We all Good,  We Good« , Fabolous reste un grand enfant, un personnage à mi-chemin entre des milliers de sentiers mais toujours bien droit dans ses baskets.

Image de prévisualisation YouTube

15/20.