3ans après Pocketful Of Sunshine mais surtout 3 ans après l’audacieux mais non moins délicieux  » N.B » . La chanteuse anglaise nous propose de la déshabiller à travers les 12 titres de son nouvel album intitulé  » Strip Me » et pour lequel elle s’est entourée de Ryan Tedder, Steve Kipnins,Kleerup, ou encore de John Hill . A l’image de son titre éponyme qui est aussi le second extrait de cet album, Strip Me ressert essentiellement du pur Bedingfield. Cette espèce de pop  sentimentale sucrée – chère à la chanteuse- où refrain rime avec envolées épiques couvre la majeure partie de l’album avec de petites pépites telles que «  A Little Too Much » , « Can’t Fall Down » , le très touchant » Try «  ou encore incontestable futur tube de l’opus  » Weightless« . All I Need où intervient le seul invité de l’album,- à savoir Kevin Rudolf-  avec son son pop rock electro brouillon  est le seul ovni de l’opus vu que même quand elle titille un son électro sur des titres comme Break Thru ou Touch : La chanteuse se reste extrêmement fidèle, chose qui finit par lui faire défaut vu qu’on a assez vite l’impression qu’elle tourne en rond (Neon Lights,Run Run Run , No Mozart) et si les fans de la première heure apprécieront, le grand public devrait avoir du mal à adhérer. Une prise de risque et un bon pavé dans la marre à la  » N.B » aurait été finalement bien plus intéressant que ce strip-tease non pas désagréable mais finalement assez quelconque.

Triste Réalité!

Image de prévisualisation YouTube