1. Say Something2. Hard Love3. 2nd Fiddle4. Lie To Kick It5. Life back6. Karma’s A Mutha7. A Warning For The Heart8. Call Me Now9. Nervous10. U Doin’ It

3ans aprés  » Sunshine At Midnight » . Sunshine Anderson est revenue le 2 novembre dernier avec l’album «  The Sunshine Shines again » .Un opus entièrement produit en compagnie de son amie de toujours Mike City et dont le superbe  1er single -Lie To Kick It- donnait à raisonnablement penser qu’ils n’avaient rien perdu de leur  alchimie passée.

Image de prévisualisation YouTube

Sur les 10 titres qui constituent le nouveau projet et quelque part, l’espèce de renouveau -aprés un Sunshine at Midnight qui se voulait plus langoureux et posé- , il n’est point question de putch radiophonique hasardeux . The Sun Shines Again est une histoire d’amour qui tourne mal et dont les sentiments , sensations ont été au vitriol regroupées par une chanteuse  visiblement émue .On pourrait penser que Sunshine se soit servie de cet album comme une therapie afin exorciser les mals d’une relation passée , chose qui n’est pas réellement pour nous deplaire.

Principalement et logiquement ancré dans un son et des arrangements affiliés au tout debut de la décennie , l’album oscille entre differents tons de musique urbaines : soul, r’n’b, et meme gospel. La voix de la chanteuse qui n’a rien perdu de sa fluidité et de son tout en retenu charme  s’adapte à toutes les situations avec brio à l’image (encore une fois) du brillant «  Lie To Kick It  » où le savant melange de la melodie soul smooth allié au chant un tantinet gospel fait fureur. Say Somethin deja – estampillé tel que second single-  décrit lui une rencontre à cette touch R’n’b 90’s bougrement éfficace qu’on retrouvait sur les productions de She’speare et qui sait nous faire un bien fou. Hard Love qui le suit  adopte ses memes ficelles avec un esprit plus  sucré et enjoué dont Life’s back se fera ensuite l’écho sous une ambiance plus sobre et criarde vu qu’elle y emet ses regrets sur cette relation biaisée.

 » Karma’s A Mutha » lance une seconde parte d’opus qui se veut plus profonde et raisonablement triste autant de part son texte et que ses arrangements ( Piano-Voix ,Guitare seche). Sunshine y evoque le mal etre de la rupture ( A Warning For The Heart), cette envie de retourner chez l’etre  quitté sur  le parfaitement abouti Call Me Now , pour finalement sortir de sa periode « noire » et retrouver le sourire avec le  très touchant piano de Nervous ,et  » U Doin’ It » qui reprend les ambiances R’n’b sucrées du debut de l’opus sous fond d’une nouvelle histoire. Comme pour  nous dire qu’on se remet de tout , comme pour nous dire que le soleil re-apparait toujours.

On n’a pas l’occasion de la voir beaucoup et en dix ans de carrière , ce n’est que son 3eme album, mais elle reste une valeur sure de la scene urbaine américaine . On pourrait peut-etre reprocher à cet opus  ce qui fait sa force , -à savoir le manque de risques, le fait d’etre rester sur des sonorités bien precises 90’s-00’s sans besoin de se polir ou de se renouveller – mais il n’en reste pas moins bon et parfaitement abouti.

14/20.