Vous vous souvenez de Keke Wyatt ?

J’avais parlé de son  album  « Who Knew » l’an dernier disant espérer qu’elle fasse un retour au plus vite.

Il semblerait qu’elle m’ait entendu vu que celle qui avait pris 9 ans entre la sortie de son premier et le second, s’apprête à livrer un 3eme album, un an tout juste après Who Knew.

L’opus qui s’appellera  soit Enough Is Enough or Unbelievable est lancé par un duo avec Ruben Studdard : Saturday Love

Après etre restée relativement calme, peut-être même  trop sur son dernier album. C’est un mid –tempo punchy et accrocheur qui ramène Keke sur le devant de la scène.  La chanteuse quitte les 90’s pour aller faire un clin au son de la fin 70’s tout en restant très classe. C’est groovy, subtilementvdansant, les voix se marient à la perfection, une de ses chansons fraiches et légères qui redonnent  à la «  Summer Jam », ses lettres de noblesse.

A choisir, ce duo est bien plus réussi que celui entre Jill Scott et Anthony Hamilton. Elle semble avoir la rage même au vu des 2 titres d’albums qu’elle doit départager. J’apprécie et salive pour la suite.

Cadeau!

Sur le tournage du clip.

Image de prévisualisation YouTube