Enfin ! C’est  la chose qu’on se dit au fur à mesure qu’on  avance dans l’écoute de K.I.S.S (pour Keep It Simple and Sexy) : le 6eme album de Mya . « Enfin elle a compris, enfin elle s’est retrouvée !! « . Aidée  de quelques producteurs divers et surtout éloignée des gros calibres de la pop/dance actuelle.

C’est une pop urbaine absolument jouissive que nous offre Miss Harris. A l’instar d’un Moodring en 2003, c’est la résurrection d’une artiste à la riche culture musicale, aux influences diverses mais surtout au tact parfait.

Mya a le don malgré ses faibles capacités vocales de s’imprégner de toutes les choses qu’elle touche. Don qui semblait s’être un peu effacé sur ses 2 précédentes sorties, notamment Liberation qui n’aurait véritablement jamais du exister tellement il baigne dans l’inconstant et le médiocre.

Avec K.I.S.S, elle semble avoir repris du poil de la bête et même si le son est globalement plus pop qu’avant .La rencontre entre les 80’s et les 2000’s qu’elle propose n’en est pas fragilisée pour autant.

J’aurais aimé vous citer des titres strictement supérieurs aux autres  ou vous annoncer des têtes d’affiches claires, mais je pense que K.I.S.S se consomme différemment.

C’est un album fun et distrayant comme son nom peut le laisser supposer  mais aussi résolument simple et classe. Tout est parfaitement millimètre et subtilement produit, l’enchainement des titres est magique de tel sorte que mis à la suite : on les apprécie encore plus.

Alors bien sûr The Fabolous Life et son coté très Janet Jackson « Control » (tout comme la couverture d’ailleurs) vous donneront plus envie de bouger et de vous secouer dans tous les sens que les autres.

Bien sûr Rihanna aurait accepté de se raser la tête pour les tubes calibrés que sont Mess Up  My Hair ou Running Back.

Et bien sûr encore ses mid tempos (Fugitive For Love, K.I.S.S, Mr. Incredible ) d’une prompt délicatesse donnent envie de foutre ( si ce n’est déjà fait)le dernier album de Ciara à la corbeille.

Néanmoins, ça reste un opus assez cohérent et réussi pour se bonifier dans son entière consommation. Certainement le meilleur de sa carrière après Moodring et on ne peut qu’être attristé de voir qu’il sort quasiment dans l’anonymat : seuls les japonais auront la possibilité de l’acheter hors qu’il aurait pu avec une petite promotion lui permettre un retour en grâce.

14.5/20 ….mais…

Triste Réalité !

Image de prévisualisation YouTube