B.O.B est aussi crédible en rappeur que Beyonce en actrice. Fort d’un album à 70% inintéressant et composé de chansons pop faciles souvent rejetées par ses confrères (Merci Eminem & Lupe Fiasco), qu’il a malheureusement réussi  à refourguer 500.000 personnes.

Il s’est désormais allier à Kesha, histoire de certainement s’assurer une transition pereine dans le monde de la pop/electro pour son prochain album.

Sachant que Miss Kesha elle entretient avec la merde les mêmes relations pathologiques que celles de Dominique Strauss Khan avec le sexe: le résultat ne pouvait qu’être sidérant de non-sens et de médiocrité.

Blow et ses onomatopées de refrains ridicules, son beat tout droit venue de Tchétchénie soutenu par des performances « vocales » tout ce qu’il y a de plus minable devrait être inséré au panthéon des plus grandes horreurs musicales de tout le temps.

Chose qui  ne devrait pas gêner notre fouilleuse de poubelles vu qu’elle est habituée mais qui devrait mettre un coup de frein à la carrière de B.O.B  bien que sa présence sur ce remix sachant que sa présence sur cette infamie relève plus de l’anecdote que d’autre chose.

Image de prévisualisation YouTube