Sous estimée, sous évaluée, c’est ainsi que les fans de Syleena Johnson la voient et c’est aussi le nom du 5eme chapitre de la fille préférée de Syl Johnson. L’ex protégée de R.kelly a semble t-il voulu mettre les pendules à l’heure avec le nouveau thème de sa bien constante discographie et si la couverture et le premier single n’étaient pas réellement des gages de réussite : On peut tout de même estimer qu’il y a eu bien plus de peur que de mal avec ce nouveau tournant de la vie de Syleena.

Partie donc de l’idée selon laquelle elle n’était pas reconnue à sa juste valeur ( ce qui n’est que trop vrai), elle a essayé de prouver qu’elle pouvait aussi bien produire des sons lisses et radio-friendly comme le single  » A Boss » (qui aurait très bien pu trouver sa place dans les derniers projets de Mary J Blige) que des titres plus souls et matures à l’instar de  » Like Thorns », qui correspond déjà plus à l’univers dans lequel elle a toujours su s’épanouir.

Le mélange pas complétement antithétique comporte cependant quelques désavantages. D’une part, on peut voir les faiblesses et les limites qu’elle a  à se lancer dans du mainstream sans les producteurs adéquats et avec un autotune franchement dispensable puis les textes  souvent très soignés chez elle laissent entre voir une sorte de « laisser-aller« , peu dommageable dans le projet mais quelque peu  décevant quand on connait sa plume. Ces déconvenues passées, l’album se digère plutôt bien avec des pics de réussite sur  » Angry Girl » qui a la magie de se bonifier à chaque écoute, le craquant  » Little Things » ou encore la bombe « Label Me » partagée entre originalité et classicisme, un up tempo fécondé aux sons urbains et aux  airs country avec un texte juste ce qu’il faut de drôle et de piquant.

Certes ce n’est  pas avec cet opus que Johnson sera mieux reconnue et ce n’est pas lui qui sera le plus représentatif de sa carrière néanmoins: il est plutôt agréable dans son genre. Il n’est jamais facile de se lancer dans ce genre d’exercice sans tomber dans égocentrisme et donc le ratage absolu. Elle manie donc plutôt bien sa barre et même si quelque part  ce chapitre reste selon moi les moins abouti de tous, il ne fait pas réellement démentir son talent ses capacités et c’est finalement ça le plus important car quoiqu’il arrive la seule chose qu’on lui souhaite c’est d’avoir une longévité aussi grande que son ex mentor et pourquoi pas d’ailleurs.. son père?

13/20.

Le nouveau clip  » Live » avec TweeT.

Image de prévisualisation YouTube

Elles sont toutes les 2 extraordinaires.