Danity Kane - DK3  - Album Cover

Les filles de Danity Kane n’ont pas pu faire de miracles. Comme la majeure partie des groupes féminins, elles ont fait passer leurs petites histoires personnelles, leurs chamailleries, leurs batailles avant la musique… et ça a capoté. Le groupe a du se séparer après une tentative de retour pourtant dans un premier temps applaudi par leurs supporters. C’est donc à ces derniers qu’elles ont pensé à livrant « « DK3« ‘ qui est donc leur dernier album, le résumé de leur derniers travaux, mais aussi surtout un mot d’adieu, un texto de fin de relation. Celui où vous dites ce que vous auriez pu être, ce qui a été magique… avant de baisser les armes et de passer à autre chose. On l’oublie souvent, mais la relation sentimentale entre un artiste et son public est souvent aussi importante que la musique elle même, c’est donc avec une certaine émotion qu’on écoute ce qui peut constituer le dernier projet d’un groupe, du moins jusqu’à dernier ordre. « Dk3 » commence avec  » Rythm Of love », un hymne pop/electro et se termine avec  » Bye Bye Baby« , une chanson pop avec une touche funky, l’ensemble du projet étant produit par The Sterotypes chez qui elles ont  signé cet album.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

La première chose qu’on note cependant, c’est le manque de direction artistique claire. Elles vont assez clairement dans tous les sens. Un coup c’est pop, un coup c’est électro, un coup ça redevient plus urbain, et c’est assez surprenant – surtout quand on sait que c’est un opus produit par les mêmes personnes, les mêmes producteurs. Généralement dans ce genre de cas, on le ressent: on voit la répétition, la patte, mais pas avec «   DK3 » pour la simple et bonne raison que les Danity Kane n’ont jamais eu de son propre.  C’est un groupe télévisé monté de toutes pièces qui n’a jamais réellement eu le temps de se constituer une patte sonore aussi bien dans leurs opus que dans les singles exploités, elles n’ont aucune empreinte. En se séparant, chacune a côtoyé différents univers artistiques et la somme de ces errances donne  » DK3« ‘.  Il n’y a pas de son « Danity Kane« , c’est juste  Shannon + Dawn + Aubrey: mais ce mélange n’a pas de résultat précis, c ‘est pour ça qu’on va un peu dans tous les sens. En plus, on remarque  énormément l’absence d’Aundrea qui restait le pilier de la formation en terme de puissance vocale.

Lire cette vidéo sur YouTube ou sur Easy Youtube.

Pour les fans, ça peut être une bonne idée, on les laisse avec une espèce d’opus  qui touche à tous les genres. Mais dans l’absolu, ça reste assez succinct. Sympathique tout au plus. «  Tell Me »,  » Lemonade » sont les 2 meilleurs titres en terme de productions efficaces pour les clubs,  « Roulette » et  « Secret lover » font  bien leur boulot en terme rétro Pop 80’s et   » Pieces » et  » Two Sides » montrent qu’elles ont encore de jolis restes quand il s’agit de poser des harmonies. La seconde chanson citée est sûrement d’ailleurs la meilleure de cet album qui – bien qu’assez charmant – ne laissera pas de grandes marques. Et pour cause, c’est une formation qui n’a pas. C’est comme les textos de ruptures, hormis les personnes à qui on les envoie (et encore), ils n’ont pas de signification pour grand monde. Ici, quelques fans se délecteront surement mais le reste passera son chemin.

Triste réalité!

12.5/20.