Drake, Pharrell Williams ou encore David Guetta vont participer au lancement de la nouvelle plateforme de streaming d’Apple, qui s’intitulera Apple Music.

On l’attend depuis plusieurs années et elle est annoncée depuis des mois. Apple compte finalement asseoir son positionnement sur le marché du streaming en rebaptisant Beats Music Apple Music.

Le lancement de cette opération est gérée par Jimmy Lovine, co-créateur de la marque Beats by Dre mais surtout co-fondateur du label Interscope Records. C’est un des piliers de l’industrie actuelle et c’est purement et simplement du génie de la part d’Apple d’avoir fait appel à lui. Il est à la production de plus de 250 albums et derrière un nombre incalculable de succès depuis 1974. De John Lennon à Lady Gaga, en passant par Eminem, Gwen Stefani, U2 et Patti Smith, Jimmy Lovine a tout fait et connait donc très bien l’industrie du disque et ses rouages, en plus d’avoir surement de très bons contacts et de très bonnes relations dans le milieu.

C’est un monsieur très avisé et c’est malin de la part de Tim Cook de faire appel à lui pour cette transition qui s’annonce complexe.

L’offre.

Apple Music sera lancé le 30 Juin et offrira 3 mois gratuits à tous ses abonnés.  Il y aura 3 formules.

  • la radio ;
  • le réseau social ;
  • le service de streaming.

Pour faire simple, les deux premières sections seront disponibles à tous alors que la troisième est réservée aux abonnés payants.

Ceux qui n’auront pas d’abonnement seront limités. Lorsque vous écouterez la radio, le nombre de sauts pour écouter le morceau suivant sera limité. Il sera impossible également de « liker » les contenus ou les morceaux diffusés à la radio ou sur Connect. Connect sera, lui, un lien direct entre l’artiste et ses fans, où il pourra distribuer ses titres ou ses exclusivités.

L’offre principale sera fixée à 9,99 euros, comme celle de Spotify, et il y aura aussi la possibilité pour ceux qui ont plusieurs comptes de payer 14,99 euros. Une bonne solution pour attirer les familles sur ce service qui sera disponible sur tous les appareils compatibles avec l’iOS dont l’iPhone, l’iPad, l’ iPad Touch, le Mac ou encore le PC.

Les enjeux.

C’est un énorme deal pour Apple tout simplement parce qu’ils dominent actuellement le marché musical. Depuis 2004, et surtout entre 2008 et 2013,  une grande partie des achats de musique s’est fait sur I-tunes. Ils ont quelque part aussi « sauvé » le marché, car ils ont donné aux gens une plateforme fiable où rémunérer les artistes face à la piraterie, une chose que les labels n’avaient pas forcément anticipé. Seulement, 10 ans plus tard, l’industrie change encore. Les gens achètent de moins en moins, mais écoutent beaucoup plus. Dans 5 ou, au plus tard, 8 ans, le streaming dominera totalement le marché. C’est donc logique de voir Apple se tourner vers le streaming, ce qui n’en reste pas moins délicat. Il ne s’agit pas d’empêcher les achats de musique; il va donc falloir faire effectivement la publicité de cette plateforme sans faire de l’ombre à Itunes dans un premier temps et surtout il va falloir se faire une place dans un marché où ils ne sont pas favoris. Spotify et Tidal sont des concurrents directs, surtout le premier qui est le leader et qui ne compte pas laisser la place. Apple  part avec l’avantage d’avoir une grosse fan base et un potentiel de turnover élévé. D’ailleurs, ils seront très offensifs vu qu’on sait déjà que la barre « musique » sera remplacée sur tous les produits « Apple » par la barre « AppleMusic« .  C’est-à-dire que, d’ici quelques jours, tous les gens qui ont Apple seront forcés d’avoir ou de voir Apple Music. La plupart l’utiliseront parce que ce sera gratuit pendant 3 mois.. et avec l’habitude, ils n’auront pas beaucoup de mal à payer 10 euros par mois pour le garder.

C’est donc un lancement intelligent qui entend clairement prendre effet sur la longueur. Ils savent qu’ils auront du mal à s’installer et ont clairement mis en place un plan qui les installera sur le long terme et permettra de faire une transition entre Itunes et Apple Music sans que les deux ne s’auto-détruisent pour autant.

Les artistes dans tout ça?!

La grosse épine dans le lancement de Apple Music est sans doute aucun la rémunération des artistes.  Ils ne donneront aucun pourcentage aux artistes indépendants quand leur musique sera écoutée via des comptes gratuits et paieront 58% des droits aux artistes quand les écoutes se feront via des comptes payants. C’est sensiblement la même chose que Spotify, mais on en attendait plus de leur part.

Les artistes signés en Major seront mieux payés, car Apple a des deals avec les labels et avec les associations de songwriters. Les seuls artistes qui partent gagnants pour le moment sont donc ceux signés en Major, mais aussi les grosses stars comme Drake qui a annoncé que son prochain album sortirait via le réseau Connect. Apple le paie 19 millions de dollars pour cette transaction. Un très bon deal  parce que ça lui rembourse surement totalement le prix de l’opus et de la promotion. Les artistes indépendants seront tout simplement réduits à l’esclavage avec un tel système surtout que Apple Music sera gratuit 3 mois. On pourra donc pendant 3 mois écouter la musique et les nouvelles sorties de tous les artistes indépendants de la terre… et eux ne seront pas payés du tout. C’est bien de l’esclavage, car ils sont en position de force, ont une énorme base fan et attendent plus de 100 millions de clients. Les petites structures ne peuvent absolument rien contre-eux et contre Spotify non plus d’ailleurs. Il faut cependant savoir que Apple n’est pas l’unique responsable de ce deal. En effet, les majors ont surement du négocier pour que les choses soient présentées ainsi, ce qui ne laisse aucune chance aux petits labels et aux artistes indépendants de les concurrencer. De manière claire, si tu veux vivre de ta musique… signes en major sous nos conditions. Sinon.. meurs!

Triste Réalité!

 

Ps: Musicfeelings prépare actuellement une série de dossiers sur le streaming et l’industrie du disque, le premier sera publié ce weekend pour mieux comprendre ce que les artistes gagnent. N’hésitez pas à partager les articles que vous aimez!