2  ans après «  Devotion  » qui avait été acclamé par la critique. Jessie Ware a pris son temps, pris le temps de se penser différemment, de revenir, de s’exprimer à nouveau sans donner l’impression de se répéter. Un exercice compliqué quand on a eu un premier opus autant apprécié que le sien, mais la jeune anglaise a néanmoins réussi son pari.

  Un opus sentimental inspiré par les 80’s.

« Tough love » qu’elle a concocté aux cotés de Miguel, Dev Hynes, ou encore Benzel son producteur de toujours est une évasion subtile, mais charmante au pays des doucereux sentiments avec un crochet délicat dans l’univers musical des 80’s. L’opus puise son essence dans la folie de ses années-là, mais le tout est tamisé, essoré, à l’extrême, ce qui donne l’impression de faire face à une sorte de journal intime.

Il y a de l’ingéniosité dans la voix de cette fille qui a surement beaucoup d’amour pour Prince et de la poésie dans ses textes qui rappellent souvent ceux du «  No Promises «  de Carla Bruni empruntés à la poésie anglaise. On parle d’amour sans trop en faire, on susurre la tendresse, le tout emplit d’une certaine mélancolie.

Ware semble être une grande romantique et comme toutes les grandes romantiques , elle a ses zones d’ombres, sa part de peurs qu’elle masque  via de jolis numéros d’illusionnistes sonores. Tantôt ancrés pop, bientôt chantés R&B, Tough Love s’assemble pourtant parfaitement.

Image de prévisualisation YouTube

Le premier single nous ouvre les portes d’un projet sensuel et vulnérable avec une touche funk sur la provocante « Cruel« ,  un zeste de  folk sur le très beau  » Say Love You Me » qu’elle co-écrit aux cotés d’Ed Sheeran ou encore un groove certain sur «  Want Your Feeling » qui aurait pu être une possibilité de singles pour cet album. Ce titre et le vaporeux « Champagne Kisses » sont extatiques et entrainants, des petites perles qui mériteraient de tourner en boucle sur les ondes radiophoniques mondiales.

La musique de Jessie est raffinée et subtile, tout le contraire du titre qu’elle donne à son album. Un projet bien plus précis et concis que son premier essai qui nous montre aussi que la chanteuse n’a pas fini de s’explorer et nous réserve encore de très belles surprises pour la suite.

15/20.