Après le carton  de son 1er album  » A Fleur de Toi » ,Vitaa  est revenue en fin  d’année dernière avec un nouvel album , intitulé «  Celle que je vois » qui du mal à rencontrer le succès que le 1er essai  attisant du coup bon nombre  de moqueries des détracteurs de la belle.

Et pourtant , Vitaa n’a trés certainement pas à rougir de ce  second album . Si le 1er tournait en rond et tombait vite dans le cliché . Celle que je vois qui n’a absolument rien à voir avec son 1er single une fille pas comme les autres qui n’est  un faiblard titre pop teinté d’electro. Le  reste du projet est beaucoup plus mature et travaillé que son prédécesseur .

De toute ses consœurs actuelles ( Kenza , Shy’m ,Lea Castel , Jena Lee ,Sheryfa ..et autres..) . Elle a de  trés loin la meilleure culture musicale r’n’b. Charlotte, son vrai prénom s’est clairement bouffée les discographies de toutes ses ainées américaines .. de Mariah carey à  Tamia , passant par Kelly Price , Deborah Cox , Whitney Houston ou encore  Alicia Keys et Letoya .

Ce second album est mélange tout à fait modeste mais agréable et ressenti de toutes ses émotions et influences . A la manière d’une Tamia ou encore d’une  Letoya avec qui elle a surement le plus de similitudes. La chanteuse privilégie les relations sentimentales malheureuses  posées sur des mid – tempos plus ou moins classiques , chose dans laquelle  elle s’en sort presque aussi bien que l’américaine . Les mauvais titres sur cet album se font rares et ne sont à dénoter que lorsqu’elle s’extrait de ce registre comme sur la collaboration avec Diam’s ou encore une fois le 1er single .

Dans le reste des titres , si on n’est pas toujours  dans l’excellence  la catastrophe est elle  toujours évitée . Les productions  sont souvent largement  dessus de la moyenne nationale et on peut même se trouver toucher par des titres tels que Mes Actes  Manques et son faux air de  » Like You’ll never see me Again  » de alicia , Celle qui te bercera et son petit clin d’œil au «  Always Be My Baby  » Mariah ou encore La grande reine ( dédiée à sa mère) et  Quand la lumière s’éteint qui restent les textes les plus poignants de cet album joliment rédigé .

Oui , parce que même si le grand public aime à s’en moquer .  Il serait malhonnête de ne pas reconnaitre à cette fille un  certain talent scriptural  surtout que la linéarité de ses themes ne lui pas typique à elle mais .. a  TOUTES les chanteuses du genre . Mariah , Whitney , Kelly , Deborah, Monica , MJB, Beyonce, et autres passent toutes les journées à chanter les amours déçus et sans avoir pour la plupart la plume pour le faire donc bon c’est clairement un avantage pour elle.

Pour que tu restes , le second single en ce moment sur les ondes est loin d’être un des meilleurs dans son genre , surtout que le remix avec Jeremih n’apporte pas grand chose . Tout recommencer ou  Je ne brule pas ( et sa production trés Ne-yo) auraient facilement pu être exploités pour défendre cette fille qui manque certainnement d’humilité, a encore beaucoup de choses à apprendre mais est pleine de capacités .

13/20.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube