Image de prévisualisation YouTube

Magdalena …

Je me suis cru  –pendant mes 23 écoutes matinales de ce titre –  proxènete dans une favela mexicaine où je faisais chaque soir la fete sur un rodeo avec ma bande de filles  toutes folles amoureuses de moi pour oublier la jolie Maria , fille de mon voisin de San Franscico qui m’avait brisé le coeur en se tapant le pompiste de la station du coin de notre rue.

Je l’auto proclame donc cette chanson ( et ce sans appel) , bombe intersiderale sur laquelle tout etre humain devrait au moins une fois dans sa vie se dehancher et j’exige que pendant les prochains jours vous ne  nommiez que sur le  nom de « Magdalena. »  Voila !

Cadeau !

Ps : La critique de l’album du responsable de cette merveille de bonheur hallucinogène , à savoir Brandon Flowers (de The Killers)   » Flamingo » ne devrait pas tarder .