Le groupe de Rich Harrison, les RichGirl ont rendu l’âme après les flops multiples des singles qu’elles ont proposé mais celle qui a toujours été considéré comme la plus charismatique de la formation a décidé de continuer l’aventure en solo. C’est ainsi que Lyndriette a enregistré un premier EP  » Proclamation ». 7  titres disponibles sur la toile depuis un peu moins d’une semaine.

01 Proclamation
02 Ladies Wanna Party [feat. Gyrlhood]
03 Amnesia [feat. Big Steel]
04 Picture That
05 Addicted
06 Exit 50
07 One Last Time [feat. Metal Roze & Ray Starks]

Je me suis lancé dans l’écoute de son projet un peu sceptique mais au final, j’en suis sorti plutôt convaincu. Cette fille sait où elle va, sait ce qu’elle veut faire et ça se tient. On a 2 premiers up tempos urbains qui ne sont pas sans rappeler une Brooke Valentine ou des productions de Swizz Beats comme «  Ladies Wanna Party » qui est accrocheur sans être agressif. Ammesia fait un peu appel aux productions de Rico Love, on retrouve cette ambiance très froide sur un mid tempo rhytmé et clairement orienté sexe. Kelly Rowland aurait très bien pu le prendre pour « Here I Am » tout comme les très bons » Addicted  » et Exit 50″. 2 titres qui montrent qu’elle a tout compris à l’art du r&b soft sexy et classe. Exit 50 a notamment des chances d’être exploité en zone urbaine. Il me rappelle les mid tempos de X-Scape ou de En Vogue période  » Masterpiece » et sa façon de poser, ses harmonies qui font état d’une grande culture à l’instar  aussi de sa performance sur  » One Last Time », pur son dans la lignée de son d groupe comme Blackstreet sur lequel elle n’a pourtant aucun mal à s’imposer.

B.

Un bon B donc pour sa mixtape qui laisse présager de bonnes choses pour la suite si elle réussit à bien s’entourer. Chose qui ne devrait pas tarder à arriver, mon petit doigt me dit qu’on devrait continuer à entendre parler de cette fille.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube