Pendant la mi-temps du superbowl prochain, les américains et le monde entier par la même occasion pourra découvrir la nouvelle équipe de Pussycats Dolls. Robyn ,présidente du groupe et énorme frustrée vu qu’elle n’a jamais pu en faire partie alors qu’elle en rêvait, pousse le vice de la musique hyper commerciale et jetable à son extrême. Les autres ne sont plus rentables? Elles sont parties? On fait un casting, on en embauche des nouvelles et on garde le même nom.

J’ai du mal à savoir s’il y a réellement plus humilliant. Okay, on le savait deja mais c’est quand meme l’aveu aux yeux de la planète toute entière que les Pussycats n’étaient que des gogoles sans personalité qui étaient embaucher pour chanter et danser ce que les majors et bien sur Robyn voulaient. Une conception de la musique et de l’art bien pathétique surtout qu’il ne sont pas allés chercher bien loin pour la nouvelle équipe.

Image de prévisualisation YouTube

Lauren Benett, la blonde, nouvelle lead singer était déjà dans le groupe Paradiso Girls qui avait connu un gros flop avec  Patron Tequila et Christina Sayers, était elle aussi déjà connue vu que membre à part entière du groupe canadien Girlicious.  Les autres n’ont pas fait grand chose à part des participations anecdotiques à So You Think You Can Dance ou des pubs télévisées où personne n’a surement jamais su prêter attention à elles.

Une merveilleuse équipe de bras cassés et de ratées donc recruter dans le seul but d’être exploitée »s pour le  plaisir des Major qui essayeront de se faire des sous sur leurs dos avant de les renvoyer à l’anonymat. On parlera de Christina qui a certes un certain talent.. mais comme Melody Thornton, elle sera très vite oubliée.

Je doute d’ailleurs que ça marche notamment aux U.S.A vu que le second album des précédentes avait été un énorme flop et qu’on a vu avec le cas Sugababes que le public était loin d’être friand de ce genre de mascarades. Qui aurait pu croire que Nicole Scherzinger nous « manquerait » un jour?

Triste Réalité!