La sulfureuse Adina Howard revient après The Private Show en 2007.  L’auteur du tube  » Freak »  récemment mariée veut qu’on soit content pour elle et nous délivre une chanson de circonstance. Un bon petit son r’n’b, bien produit, bien ficelé et bien chanté , c’est juste très agréable.  Pa d’envolées, pas de super basse mais quelque chose frais  et de pétillant, son timbre  n’ayant rien perdu de sa joliesse. Il est certain que le titre est précurseur d’un projet qui sera moins sexuellement explicite que ces précédents opus mais si la qualité reste aussi consistante qu’avec ceux là. J’ai hate.

Cadeau!