On se demande souvent certains matins ( notamment les samedis lorsqu’on voit nos petits frères scotchés devant les séries de France2) ce que sont devenus les S Club 7, le groupe de pop anglais mixe qui avait rythmé notre début d’adolescence avec ses refrains certes faciles, certes  kitchs, mais absolument imparables. La preuve? Leurs gimmicks les plus célèbres tubes :Reach, S Club Party,Never Had a Dream Come True. ect…sont jusqu’à ce jour imprimés dans nos mémoires. Un peu naturel donc s’inquiéter sur leur sort, eux qui chantaient la joie de vivre,l’amour et surtout le fait de ne jamais cesser de croire en ses rêves…

La réponse à cette interrogation est disponible depuis ce matin où devenus 3, ils ont livré une performance en Australie. Il y a certainement plusieurs adjectifs pour qualifier ce qui va suivre mais le constat le plus simple est qu’ils ont raté leurs vies.

Image de prévisualisation YouTube

Ce live est limite gênant.

Le chant qui était pourtant leur fort est raté, il n’y a que Jo Omeara qui livre quelque chose d’assez solide. Le fait de reprendre la chorégraphie au vu de leurs ages et de leurs nouveaux physiques ( Jo est une momie grâce au Botox, Bradley  a triplé de volume au moins, on voit qu’il ne s’est toujours pas remis de la séparation qu’il avait mal digéré et Paul reste malheureusement égal à lui même) n’a aucun sens et surtout c’est vide, ça sent le  » has been », le retour pour se remplir les poches  parce que les temps sont durs. On  est heureux de pas  retrouver les superbes Tina Barrett et Rachel Stevens dans cette débâcle. Certes, elles n’ont pas vraiment réussi mais elles gardent une espèce de dignité et c’est finalement ça le plus important.

Triste Réalité!