Un hommage à la reine du disco qui s’est éteinte à l’age de 63 ans aujourd’hui après une longue lutte contre le cancer.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Certains connaissent un peu mon histoire avec Donna, les vieux lecteurs de Skyblog notamment.

Je n’ai jamais été un énorme fan de Donna mais mes parents en l’occurrence mon père l’était. Alors j’ai grandi en écoutant tout le temps pas mal de ses tubes et pour ça, souvent elle m’agaçait.  On se battait tout le temps  dans la voiture quand il m’accompagnait à l’école pour que je puisse imposer mes chanteuses ( Whitney/Janet) et lui la sienne (Donna) ou alors l’opéra russe mais ça c’est encore autre chose.  Du coup, je connaissais les titres, les opus mais un peu malgré moi , surtout pendant ma période d’adolescent où je dois avouer que je rejetais tout ce qui touchait à elle.  Nous nous sommes réconciliés au moment de la sortie de  » Crayons« , car je quittais la maison, devenais un adulte et l’écoutait me rapellait la maison, la famille, et tout ce qui s’en suit, toutes ces choses que je pensais détester. Enfin, je vais vous épargner des milliers de lignes sur ma vie  et vous demander de croiser les doigts quelques secondes pour cette grande diva. Si vous avez du temps, écoutez les opus : Once Upon a Time, Love To Love You Baby, Cats Wihout Claws qui m’ont particulièrement marqués.

Moi j’ai un coup de fil un peu difficile à passer à son premier fan  les loups 🙂

Ah celle ci a rythmé ma vie sentimentale pendant un moment.

Image de prévisualisation YouTube