J’ai eu la chance de rencontrer Eric Benet lors de son passage à Paris il y a quelques mois et le très charmant monsieur qu’il est a accepté de passer une demi heure avec moi et de répondre à mes différentes questions sur sa carrière, son dernier album «  The One » mais aussi de ses projets futurs.

Voici la première partie de cette rencontre très excitante où il parle de la sortie de  » News For You » mais aussi de l’exploitation future du titre «  Running » . On a aussi l’avis de  d’Eric sur l’état des ventes des artistes R&B et sur la chanteuse féminine avec laquelle il a préféré travaillé.

Image de prévisualisation YouTube

Ensuite,  il nous parle de son album «  Hurricane », de son autre projet finalement annulé par le label  » Better and Better » mais aussi de Brandy, Maxwell, Erykah Badu et des artistes qu’il signera probablement sur son nouveau label dans les prochains mois.

Image de prévisualisation YouTube

[Chronique]  + The One+

 

 Eric Benet est un grand monsieur. Un homme à la culture musicale assez impressionnante qui tient pourtant  à toujours revendiquer son amour pour le R&B et la soul.  » The One« , le premier album qu’il signe sur son propre label est aussi un projet qu’il mène de la première à la dernière note. Une aventure au pays de ses différences influences allant de son son habituel très inspiré 70’s ( Runnin,  Real Love), a des sonorités reggae sur  le sulfureux » Hope That It Is You » , où il a d’ailleurs invité Shaggy. Le toaster jamaïcain qui n’est cependant  pas le seul  monsieur qu’on retrouve sur l’album, vu que le rappeur de Cash Money, Lil Wayne fait aussi une apparition sur le ténébreux  » Red Bone Girl« .   L’album garde pourtant une essence romantique et sexy ( Harriett Jones) , très  » gendre  parfait » qui correspond  à l’image de crooner sans gros excès qu’Eric essaie de se faire depuis sa rupture avec Halle Berry. Le résultat global est un peu moins ambitieux  que le prédécesseur (Lost In Time),mais ça reste un projet consistant qui s’accorde à merveille avec les autres joyaux de sa discographie.

15/20