Lady Gaga et son label Interscope sont tellement paniqués et à la recherche du succès à tout prix cette ère qu’ils viennent de décide de changer de second single à la dernière minute.

Pour la petite histoire, le second single de l’album  » Art Pop » (prevu pour le 11 Novembre) après  le petit succès aux U.S.A  de « Applause « ( et son semi flop dans le reste du monde) était censée être la chanson « Venus » qu’on allait nous dévoiler le 25, soit ce vendredi.

Entre temps, cependant, on avait les singles countdown, dont le premier «  Do Want You Want » avec R.Kelly proposé en téléchargement ce lundi et hier dans tous les marchés mondiaux.

Le titre a « battu  » un record, il atterrit à la première place de 83 plates formes sur Itunes dès sa sortie, un score  loin loin devant celui du premier single, qui a donc conduit Gaga et son équipe a officialisé la chanson en tant que single.

Lady Gaga a totalement oublié qu’elle nous avait tweeté dimanche soir, »  I Write For The Music, Not The Charts » et a bondi sur ce «  succès » qui n’est en réalité pas vraiment un.

 

C’est bien simple, «  Do What You Want » a tout simplement surfé sur les précommandes de l’album. Depuis le mois d’aout, on peut acheter Art Pop sur Itunes et beaucoup de gens l’ont fait donc plus de 60.000 personnes aux U.S.A . Et ça a été le cas dans tous les pays du monde, en France, en Uk, en Italie, etc…. des gens ont acheté l’album à venir de la chanteuse.

Du coup, hier et avant hier, à la sortie de  » Do What You Want »,  Itunes leur a directement offert la chanson, gratuitement, tout en comptabilisant ça comme une nouvelle vente . Ca a fait en sorte que dans quasiment tous les marchés, elle a eu d’un coup de très forts scores, un rajout massif de « ventes » qui l’a effectivement propulsé 1ère sur bon nombres d’Itunes mais qui ne représente en rien la réalité sur l’accueil du titre.

C’est à dire qu’on ne peut pas savoir à ce stade, si le titre a été classé parce qu’il est apprécié ou parce que ce sont justes les précommandes de l’album. Mais tout porte à croire que c’est plutôt la deuxième solution même si on attendra bien sur la sortie de l’album pour avoir ultime confirmation. En effet, Itunes déduira à la sortie de l’album les ventes des précommandes , des ventes de chacun des singles countdown et on pourra la voir quel a été l’intérêt porté cette semaine autour de cette chanson.

On sait déjà cependant que l’effet précommande est entrain de se terminer vu que le titre chute lourdement dans plusieurs marchés. Il est déjà 3eme en Uk, 6eme en Allemagne, 2eme aux U.S.A,les dégringolades continueront  dans les prochaines heures et pourraient soient très vives car  Itunes fonctionne sur une base roulement qui a déjà  enregistré toutes les ventes du à l’album, bientôt il ne va plus rester que celle du public intéressé,par le titre cette semaine.

 C’est donc finalement un risque qu’elle prend en voulant céder à la facilité  Cette histoire montre aussi qu’elle est vraiment  totalement avide de succès, contrairement à ce qu’elle veut faire croire. Il n’y a pas de Marketing pensé, réfléchi et clair dans cette ère mais c’est juste une course à ce qui accrochera le plus à l’oreille de l’auditeur.

« Do What You Want » étant sympathique, c’est une bonne chose qu’elle puisse l’exploiter, surtout que ça ferait une très bonne exposition à R.Kelly, on ne peut qu’approuver mais les méthodes de poissonnières de Lady Gaga sont à revoir, sachant qu’à ce stade, encore une fois, on ne sait toujours pas s’il y a un vrai engouement autour de cette chanson. Elle passe vraiment pour une désespérée, surtout quand on voit le fossé entre ça et sa manière de faire croire qu’elle fait de la musique sans aucune pression des charts.

Triste Réalité!