Quel parcours quand même qu’est celui de Ledisi! Qui aurait qu’elle aurait réussi petit à s’imposer sur la scène urbaine en faisant augmentant sa base fan, sans toutefois essayer d’avoir un hit mainstream? La chanteuse souvent nominée aux grammys s’est bien évidemment beaucoup démocratisée en touchant un son plus R&B mais ça s’est fait proprement et c’est d’ailleurs là la clé de son succès. Son nouveau single « I blame You » dont on a parlé il y a déjà quelques mois et une jolie ode au son bluesy 90’s avec un petit air du  » Love On Top » de Beyoncé.

 Elle a le même truc de Jaheim. Rien d’extraordinaire mais des petits codes, des petits tirets sociaux qui font que le public qu’ils visent se retrouve totalement dans ce qu’ils proposent. Ici, on sait qu’elle est principalement écoutée par les ménagères de 30 à 50 ans, le thème de la femme qui assume ses rondeurs, se sent à l’aise sans être non plus une bombe, vit s’épanouit et tombe amoureuse est parfait. Toutes les anti-Keyshia Cole du ghetto fondent avec ce genre de codes c’est une bonne chose. Un peu moins d’aigreur, surtout que l’album  » The Truth » sort quelques jours avant la Saint Valentin 2014.