Alors que le nouvel album « The Truth » de Ledisi est sorti hier, Billboard a publié un récapitulatif des chiffres de ventes de la chanteuse aux U.S.A depuis 2007, l’année où elle a vraiment explosé et c’est vraiment très très honorable.
Venue du Jazz et de la neo-soul, Ledisi a eu beaucoup de mal se faire une place sur la scène américaine avant 2007 avec l’opus « Turn Me Loose« , sauvé par les critiques et l’exposition aux Grammys. Ledisi ne vise pas n’importe quel public: elle souhaite se faire essentiellement entendre par le public urbain adulte, celui là qui aime le « vrai » R&B qu’on a souvent décrit ici.
Comme on le sait aussi, elle est rarement en télé. Pour preuve, cette semaine son album sort et aucune apparition n’a été planifiée. Pourtant, elle réussit à bien se débrouiller coté ventes. La preuve en chiffres :

« Lost and Found » s’est écoulé à 250.000 copies en 2007 avec un démarrage à 9.000 ventes.
« Turn Me Loose » a terminé sa course avec 240.000 ventes avec un départ à 27.000 ventes en 2009
et « Pieces Of Me » a atteint les 270.000 ventes avec un démarrage à 36.000 ventes en 2011.

Des chiffres très stables et assez surprenants pour une fille qui reste relativement dans l’ombre.

S’ils vous paraissent peu, il faut savoir que des chanteuses R&B mainstream avec une exposition  bien supérieure à la sienne n’ont pas vendu autant dans le même laps de temps.

Prenons le cas de Ciara qui a eu 6 singles envoyés aux radios dont 4 clips pour l’opus « Fantasy Ride ». Elle a terminé sa course à 191.000 ventes.

Ensuite avec   » Basic Instict », elle a eu le hit « Ride » mais là encore, pas de chances,seulement un total de 115.000 copies se sont écoulées.

Pour finir, on a eu l’album « Ciara » il y  quelques mois, avec l’énorme  » Body Party »; Malgré la surexposition et l’avalanche de mini-clips pour chaque vidéo, rien n’y a fait car elle n’a vendu qu’un total de 136.000 albums.

Loin derrière Ledisi, qui n’a pourtant aucun hit radio ou même 1/100ème d’une exposition équivalente, Ciara n’est pas un cas isolé. Kelly Rowland, dont le schéma de ventes et de branding est similaire à celui de Miss Harris, est logée exactement à la même enseigne.

Les fans accusent souvent le manque de promo pour les 2 artistes citées plus haut. Pourtant Epic se décarcasse pour Ciara en la faisant apparaître quasiment dans tous les gros shows (les BET Awards pour ne icter que ça). Kelly Rowland elle, a bénéficié d’une jolie exposition télévisée, en plus d’être en featuring partout, ce qui lui a bien évidemment permis de rester sur le devant de la scène. On oubliera pas que malgré le tubesque « Motivation », l’opus « Here I am » n’a pas fait plus de 270.000 ventes aux U.S.A, ce qui reste une véritable honte sachant que « Talk a Good Game » lui aussi plafonne à 190.000 copies tandis que «MS.Kelly» malgré le fait d’être sorti en 2007 ( où le R&B mainstream se vendait) avec un single top 30 ( Like This), caracole autour de 250.000 copies.
En fait, le système donne beaucoup de liberté et d’exposition sous l’étiquette « R&B » à des filles qui n’ont pas forcément la crédibilité réelle pour être qualifiée dans le genre. Il existe pourtant des artistes talentueux, moins exposés mais tout à fait capable de vendre, qui font une meilleure musique et s’impose au même niveau malgré des moyens incomparables.

C’est dommage et c’est une des causes de la chute d’appréciation de l’ensemble. Si on ne met pas vraiment les gens talentueux en avant, comment peut on espérer maintenir les ventes ou espérer un changement? Si on met toujours les mêmes canards boiteux en avant, peut on éviter de répéter les mêmes erreurs ?

Il est certain qu’il faut de tout pour faire un monde et qu’une Ledisi ne porterait jamais un « Body Party«  ou un « Motivation » comme les 2 autres l’ont fait. C’est admirable mais il faut aussi arrêter le procès de promotion ou d’incompréhension sur leurs ventes d’albums. Elles sont tour à tour devenues les «Florida & Pitbull » du R&B qu’on voit partout, qui ont quelques hits mais dont on a pas envie d’acheter les opus parce qu’elles ne se relient pas aux réelles aspirations des acheteurs. Leurs équipes doivent commencer à poser les bonnes questions.

Ce nouvel album « The Truth » de Ledisi va débuter avec environ 30.000 copies mais il est encore certain qu’elle les battra sur le long terme, et qu’elle aura de meilleures critiques, et c’est un bonheur de voir ça dans le monde du R&B en crise.

Image de prévisualisation YouTube

[Chronique] Ledisi – The Truth.