Keyshia Cole avait prévenu qu’elle balancerait un titre pour les clubs comme premier extrait de son sixième album qui arrivera dans les mois à venir, elle n’a pas menti. La chanteuse profite du fait que son mariage tombe en ruines aux yeux de tous pour retrouver une attitude très ghetto, aussi bien dans son image, que dans son son. Ce qui n’est pas plus mal, vu que c’est là que se trouve son public.

« Rick James » où elle est accompagnée de Juicy J diffère de ce qu’elle a l’habitude de proposer en premier single mais ne dépaysage pas totalement non plus. Le titre n’est pas forcement évident. La production est volontairement brouillonne. Il y a une envie de conjuguer son malheur, sa colère avec quelque chose de très urbain. Les pré-refrains sont particulièrement accrocheurs. On a pas l’efficacité d’un I Ain’t Tru ( qui avait été un flop malheureux) mais on retrouve un peu de la brutalité de cette chanson et ça fait du bien. Ce single est un titre qui s’apprivoise au fil des écoutes et qui peut tout à fait porter son opus, même si on ne le comptera pas parmi ses meilleurs travaux.

Le clip du titre.

 Je m’attendais sincèrement à plus d’actions. C’est bien fait, bien réalisé, on ne s’ennuie pas spécialement mais ça manque de bagarres au vu titre de la chanson.   On est en attente et on est un peu déçu sur la fin de voir qu’elle n’ose pas vraiment frapper la fille. Un peu dommage qu’elle ne s’y risque pas au vu des coups de bras bien secs qu’elle envoie à la camera. C’est en tout cas bien réalisé, pas forcement mémorable mais bien réalisé.

Espérons  maintenant que la chanson ait un minimum d’impact dans les charts urbains, elle est réellement addictive et le mérite.