lewis

 On a appris il y a quelques mois que Leona Lewis, la gagnante de la saison 2006 d’X-factor avait quitté finalement son label Syco dirigé par Simon Cowell pour rejoindre Island Records.   Un choix qui semble avoir été difficile et qu’elle explique dans une très longue lettre à ses fans publié sur son compte Instagram.

Chers fans,

Ca été une année mouvementée. Les émotions que j’ai ressenties étaient intense, à la fois positives et négatives.
Parfois je me sens très déprimée, d’autres fois j’etais totalement exaltée.  Cependant, en ce moment, les tristes moments sont plus nombreux que les heureux.
Donc, j’ écris cette lettre à ceux qui se l’ont sentis et  le ressentent encore.
Quelqu’un m’a dit une fois que l’inquiétude est équivalente à toujours rester sous un parapluie pour éviter de se mouiller quand il pleut.
Toutefois, en faisant ça, il est impossible de profiter de la chaleur du soleil.

Je m’inquiète beaucoup. Je m’inquiète pour ma famille, parce que je suis loin d’eux pour la plupart du temps. Je m’inquiète pour l’avenir, pour le travail, pour mon aspect, pour les images d’horreur qui apparaissent dans les nouvelles, la façon dont les humains traitent les autres humains, les animaux et l’environnement.
Parfois, c’est un fardeau lourd à porter et  je m’enfonce dans un tunnel noir.
Cependant, il arrive de voir des photos d’un homme qui sauve la journée par l’inondation ou d’un manifestant qui est opposé à la guerre en paix debout devant les chars.
Parfois il est utile de méditer calmement et de ne pas souffrir.

L’un des changements les plus importants était de laisser Syco et Sony.
Comme dans toutes les relations, nous avons eu des hauts et des bas. Je serai toujours reconnaissant pour ce que nous avons partagé et les leçons que j’ai apprises.
Après plusieurs années, j’ai pensé et songé à quitter l’étiquette. J’avais peur de sortir d’une situation peu sûre, même si je savais que  Syco et moi ,  nous n’étions plus en harmonie et parfois en total désaccord.
Je m’accrochais à cette situation parce que j’y étais habitué.
Un jour, tout a changé.
Pour mon cinquième album, on m’a demandé de faire un album qui ne serait pas représentative de ma façon d’être. Je veux dire, avoir la possibilité de faire un disque en cette période de crise est une chose dont je suis très reconnaissante.
Mais je ne peux pas enregistrer un album qui ne parle pas de moi-même, qui ne parle pas de mon âme.
J’ai donc décidé que je ne pouvais plus faire de compromis et j’ai fait le choix de quitter Syco.

J’ai été menacé , on m’a dit que si je poursuivais, le label m’ aurait larguée publiquement.  
Cela me fait très mal, mais à ce stade rien ne m’empêchera d’atteindre mon objectif.
La fin d’une relation peut vous faire souffrir, mais à la fin il y a néanmoins encore un peu d’amour.

Le changement est inconfortable, déstabilisant. Il peut être douloureux, peut bouleverser votre monde et vous devez décider de couler ou de nager.
J’ai décidé de nager.
J’ai décidé d’aller de l’avant mais, honnêtement, je ne sais pas comment cela va finir.
Mais je suis sûr d’une chose: j’étais fidèle à moi-même et j’ai suivi mon cœur.
Donc, quel que soit ce que l’avenir apportera, je suis prête.
Savoir que vous êtes avec moi dans ce voyage me réchauffe le cœur.
Merci d’être ici avec moi.
Je vous aimerai toujours,
Leona. »

C’est sincèrement la première fois de sa carrière que cette fille pose un acte qui m’impressionne  et me pousse à la respecter en tant qu’artiste, pas juste candidate de télé-crochet qui sait chanter. Ce qu’elle dit dans cette lettre vaut plus que tout  ce qu’elle a pu avoir comme succès. Elle a enfin compris comment marchait l’industrie et a décidé de se rebeller. Une chose qu’on lui reproche depuis des années, c’est d’être le pantin sans personnalité de Simon Cowell. Il lui a fait chanter tout ce qu’il voulait comme il voulait et comme elle le dit, elle restait par confort et c’est bien que finalement, elle ait décidée de se battre pour sa liberté. Ce n’est pas quelque chose de facile, surtout pas avec quelqu’un comme Simon qui est connu pour assassiner les carrière des artistes qui le quittent; D’ailleurs, elle dit clairement qu’elle a été menacée mais a poursuivie sa quête de liberté. Très peu d’artistes sont capables de prendre un tel risque et ce n’est pas d’une Leona Lewis qu’on attendait ça. C’est  maintenant que sa carrière commence, c’est maintenant qu’elle va pouvoir s’épanouir en tant qu’elle même, en espérant qu’Island Records lui apportele soutien nécessaire.  Elle est d’une lucidité remarquable car elle mentionne qu’on est en temps de crise et que c’est une chance d’enregistrer un album. Elle comprend qu’elle n’est pas dans une position facile, elle qui n’arrive plus à séduire depuis le second album mais tape du point sur la table, et même si ça ne marche pas, au moins ce seront ses propres choix.

Image de prévisualisation YouTube

Un Bravo s’impose!