Pharrell Williams était le producteur exécutif du dernier album de T.I «  Paperwork » et il n’a pas vraiment aimé le résultat, ce qu’il a fait savoir dans sa dernière interview au GQ Magazine :

« Je n’étais pas heureux de la situation avec T.I. Ils ont fait cet album en espérant être joué par les radios et ils n’en ont rien tiré….Super, vous avez obtenu des numéros 1 dans les radios R&B/Rap [« No médiocre«  et « About The Money« ]. Mais qu’est-ce ça  a fait pour les ventes de ton album? Tu veux être dans la masse?Vas-y….Mais nous nous voulons être des étoiles qui scintillent dans le ciel.« 

Il lui reproche apparemment d’avoir abandonné la direction artistique de l’opus au profit de sons façonnés pour les radios et ça  n’a pas payé au final parce que les titres se sont fondus dans la masse, ont été diffusé mais l’opus « Paperwork » totalise 160.000 ventes, ce qui en fait l’album le moins vendu du rappeur. On peut critiquer beaucoup de choses mais Pharell  reste très fidèle à son son depuis plus de 15 ans et ça se comprend qu’il n’ait pas aimé que T.I décide de  passer leurs travaux à la trappe, au profit de sons plus radiophoniques. En fait, T.I avait fait appel à lui pour produire cet album quand il avait le vent en poupe avec  » Blurred Lines » et  » Happy » et quand l’euphorie autour de Pharrell est passée, il a fait marcher arrière et ça  a donné ce  » PaperWork » qui n’est pas un mauvais album mais qui reste assez loin de capacités réelles de T.I. A sa décharge, T.I a néanmoins gardé 3 chansons produites par l’ex Neptunes sur le projet dont celle qui donne son nom au projet.

Image de prévisualisation YouTube