lil-mo-tweet-dajaz1-580x317

A l’occasion de la sortie de son album « The Scarlet Letter« , Lil Mo a accepté de répondre à mes questions sur ce projet mais aussi sur le show R&B Divas, ses débuts avec Missy Eliott ou encore la situation actuelle du R&B.

Musicfeelings : Bonjour Lil Mo, tu viens de sortir ton 5ème album « The Scarlett Letter », que peux tu nous dire à propos de ce projet ?

 Lil Mo : C’est un album que je voulais très personnel et attachant compte tenu du fait que je n’avais pas sorti d’albums depuis des années. Je voulais être sur de maximiser l’exposition que je reçois grâce à la télé réalité et transcrire ma personalité Hip Hop et R&B dans un opus entier. Ce projet, c’est comme si je n’étais jamais partie.

MF : Avec des chansons comme   « Ride »  ou « Money Moer », cet album a clairement un son très hip hop, beaucoup plus que tes précédents albums. Qu’est ce qui t’a amené à te tourner vers ce son?

 Mo : Je suis Hip-Hop, je suis R&B, je suis la musique, donc je veux être sur d’avoir une bonne mélodie, un bon couplet street et d’envoyer mon message. Cet album est un de ces albums à qui il faut laisser du temps, il s’apprivoise au fil des écoutes.

MF : N’as tu pas eu peur de la réaction de tes fans en allant vers cette nouvelle direction ?

Mo :  Quoi ? Tu rigoles ! Je n’avais pas peur. Je n’ai peur de rien. Je suis intrépide aussi bien avec ma musique que mon image parce que c’est ce que j’ai envie de faire. C’est  ma décision. En plus, la mixtape « No Shit Sherlock » a reçu un très bon accueil de la part des fans de hip hop. Je me devais de rester dans cet élan.

MF : As tu deja pensé à faire un album de duo avec un artiste hip hop ? Je pense que Lil-Mo & Fabolous ou LilMo & Missy Eliott dans un album, ça pourrait être sympa. Qu’en penses tu ?

Mo : Oui bien sur mais gérer les timing et les tournées, ce n’est pas facile. Je pense cependant que ça peut être fait et que ce serait vraiment génial. Je vais essayer de voir si Fabolous a le temps de le faire. Enregistrer et trouver le temps de créer les bons titres, c’est exténuant. Quelques fois faire un featuring, c’est plus facile que de s’epuiser ou de se facher en essayant de faire tout un album. LOL !

MF : Comment c’était d’écrire avec Missy à l’époque ?

 Mo : La  meilleure des meilleures. Elle m’a appris tout ce que j’avais besoin de savoir sur l’industrie de la musique. Comment bien écrire, comment structurer une chanson et comment se faire de l’argent. Je l’adore !

MF : Pourquoi il n’y a t-il pas eu d’autres titres extraits de ton album « Meet The Girl Next Door » ? « Brand Nu » aurait pu fonctionner à l’époque ou encore le titre « 10 Commandements » avec Lil kim qui méritait une vidéo. Pourquoi ça ne s’est pas fait ?

Mo : Je n’en ai pas la moindre idée. Là tu me poses une colle. Tu sais « Superwoman » n’était pas destiné à être un single avant que DJ Clue ne la joue dans le show radio qu’il avait à l’époque. C’est là que le label a décidé de l’exploiter et la chanson a cartonnée.

Image de prévisualisation YouTube

MF : Tu trouves qu’ils ne te soutenaient pas assez?

Mo : Oui je ne me suis jamais sentie supportée dans ce que je voulais faire, comme je voulais le faire mais c’est pas grave. Missy a été là pour moi et je suis passée à autre chose.

MF : Es tu heureuse d’être une des représentantes du show R&B Divas ?

Mo : Oui, c’est une très bonne plateforme et ça m’ouvre encore plus de portes. Qui ne voudrait pas être payé pour être soi même… Helloooooooooooooo !

MF : Quels sont les avantages et les inconvénients de l’émission ?

Mo : Les avantages sont que je prends  ce défi au serieux et que je sais quel est mon but final. J’adore la liberté qu’on me donne. Les inconvénients viennent en général des autres. Certaines ne viennent jamais à l’heure, c’est juste impoli envers la compagnie de production. Après elles viennent se plaindre de la manière dont elles sont mises en scène. Il y a beaucoup de choses que les téléspectateurs ne voient pas.

MF : Que penses tu de l’état actuel du R&B?

Mo :  Les fans demandent de la vraie musique, comme dans les 90’s donc ça revient doucement, mais ça revient. Ça ne reviendra pas totalement à l’époque où la musique avait un vrai sens mais ça revient. Enfin, au moins, nous essayons !

MF : Et qui sont tes artistes préférés en ce moment?

Mo : J’aime Sevyn Streeter, Chris Brown, Ty Dolla, Rich Homie Quan, Drake et pleins d’autres. Beaucoup trop de noms.

MF : Y’a t-il des chansons dans cet album qui seront tournée sous forme de clip video ? Le single « Should’ve never let you go » aura t-il un clip ?

Mo :   Je l’espère vraiment. On tourne actuellement la saison 3 de R&B Divas donc avec un peu de chances, nous pourrons faire quelques clips pour les fans pour le début de l’année prochaine.

MF : Quelle serait la collaboration de tes rêves?

Mo :  Je veux travailler avec Ty Dolla. Il peut chanter, il peut écrire, il est génial pour moi. J’adore aussi Wiz Khalifah et August Alsina.

MF : Qu’as tu à dire à tes fans français?

Mo : Merci beaucoup for all the years of rocking with me. J’aimerais vraiment venir là-bas et chanter… Je suis sérieuse Steevy ! C’est vraiment quelque chose que j’ai envie de faire. Oh Mon Dieu… Je ne suis pas retourné en France depuis 1995, ça fait tellement longtemps. Il est temps que je revienne. Que quelqu’un, quelque part là-bas m’invite. Mes bagages sont deja faits. JE SUIS PRÊTE.

[Chronique]

LIl-Mo-The-Scarlet-Letter-Album-Cover-1

« The Scarlet Letter » qui est donc le  5ème opus de l’auto-proclamée marraine du Hip Hop et R&B  surprend sans totalement séduire. Lil Mo prend à son compte d’effectuer un virage Hip-Hop qui donne un aspect froid à l’opus et nous prive de sa voix. Ses expressions vocales sont limitées, souvent auto-tunées et ça donne un opus sans grand piment. Son projet le moins intéressant à ce jour, même si on ne peut nier que les titres « Should’ve Never Let You Go« , « Chest Pain » et « Just Not That Into You » soient franchement sympathiques. L’idée de base, l’incursion rap n’est pas mal mais n’est pas Mary J Blige qui veut, cet opus manque définitivement de Soul. Un comble quand on a la voix qu’elle a.

Image de prévisualisation YouTube

10/20.