Aprés son son très bon 1er essai « I am », qui lui avait valu un Grammy et où l’on retrouvait entre autres d’excellents titres tels que « Be Ok » et « If I Had My Way », la chanteuse de Def Jam , Chrisette Michele, a sorti le 5 mai 2009 son deuxieme album solo « Epiphany« , introduit par le single du même nom. Pour ce deuxième album, c’est un corps productif plutôt éloigné du précédent auquel a fait appel Chrisette. En effet, John Legend, Will.I.am ou encore Kanye West, qui avaient aidé la jeune chanteuse a donné la seve old school soul qui sied si bien à son premier album, ont été remplacés par Neyo et ses fidèles (Chuck Harmon, Claude Kelly) et Rodney Jerkins.

1. « Epiphany (I’m Leaving) » 2. »Notebook » 3. »What Do You Do » 4. »Blame It on Me » 5. »All I Ever Think About » 6. »Playin’ Our Song » 7. »Another One » 8. »On My Own » 9. »Fragile » 10. »Mr. Right » 11. »Porcelain Doll » 12. »I’m OK »

Si on doit avouer qu’il est assez déroutant, lors des premières écoutes, d’entendre Chrisette se diriger vers un son  Pop « banal » ou encore de constater que le single Epiphany se révèle être une entrée plutôt molle à l’album, cette idée se dissipe assez rapidement au fil des écoutes de cet album. Epiphany est en effet un album trés cohérent, certes bousculé par un son pop, mais Chrisette ne s’y noie pas non plus totalement, pour notre plus grand plaisir. Elle sait nous offrir de très actuels et agréables mid tempos aux sonorités mixtes, comme le trépidant et on l’espère futur single « Playing Our Song », le Sympathique « Another One », le fluet « NoteBook » ou encore « What Do You do » en compagnie de Neyo. Mais elle n’oublie pas pour autant son public de la première heure et on la retrouve donc aussi sur des titres plus influencés par des sonorités Jazz/Soul, tels que le terrible « Blame It On Me« , le très touchant « Fragile », ou encore le clin d’œil à Lauryn Hill « Mr Right ». Il y a donc au final eu plus de peur que de mal avec ce nouvel album de Chrisette Michele . Elle réussit avec brio à faire ressortir sa personnalité de la musique de Neyo (ce qui n’est pas toujours facile) pour nous offrir un album touchant et de qualité. Gageons que le succès soit une nouvelle fois au rendez-vous… et pourquoi pas même un nouveau Grammy?

15/20