Un nouveau groupe français When We Were Young composé de 3 jeunes femmes a réussi à convaincre Brandy et Rodney Jerkins de les laisser reprendre l’intemporel classique  » The Boy Is Mine », tube mondial en 1998.  Halzya, Gladys et Malyka font une traduction presque littérale du titre sous un  beat plus electro et une production saccadée. Le chant est plutôt correct, mais le titre perd de son essence et de son sens. Brandy et Monica nous proposent un échange palpable, les When We Were Young ne font que rechanter en plus du fait que la transition entre le français dans les couplets et l’anglais des refrains ne soit pas toujours très agréable. Pire encore, le rap de Dry est plutôt maladroit et gâche complétement le peu de crédibilité qu’on aurait pu leur accorder.

Elles semblent avoir un certain talent vocal et une alchimie, mais ce n’est pas tout à fait la bonne chanson pour le mettre en exergue. Il se murmure qu’en EP est en préparation et qu’on retrouvera d’autres reprises dont celle du «  Say My Name » de Destiny’s Child.

C’est un challenge qui sera déjà plus intéressant que celui-ci qui nous laisse totalement sur notre faim et qui ne vaut en rien l’originale.

Image de prévisualisation YouTube

Pour rappel, The Boy Is Mine avait passé 13 semaines en tête des charts aux U.S.A et s’était écoulé à plus de 250.000 exemplaires en France.