Drake est chaud, très chaud, tellement chaud qu’on a désormais du mal à l’arrêter. Après «  Charged up » paru dans la nuit de samedi à dimanche, il dévoile  » Back To Back », un nouveau diss contre Meek Mill qui l’a donc accusé la semaine dernière d’employer un ghostwriter pour ses titres.

On ne peut pas apprécier Drizzy, mais sa gestion de cette histoire avec Mill est parfaite. Il reste dans l’univers hip hop et ne répond que dans ses chansons alors que Meek reste cloitré sur twitter.  Ici, on a encore quelques très bons mots :

« Ceci est pour ceux qui pensent que je n’écris pas, vous êtes jaloux parce que j’ai la touche de Midas ».

 » Les doigts sur la gâchette se sont transformés en doigts sur twitter, tu te fais actuellement rosser par un mec qui chante ».

« Est ce une tournée mondiale ou est ce la tournée de ta meuf »?


Si Meek ne dépêche pas de répondre sachant qu’il s’est fait humilier hier à Toronto, ça va commencer à sentir le roussi pour lui. Le pire étant quand même que c’est lui qui a lancé tout ça ! S’il respectait sa politique, c’est lui qui serait allé en studio pour enchaîner les freestyles et non fatiguer le monde sur les réseaux sociaux.

D’ailleurs à cet effet, la meilleure phrase est celle-ci :

“Yeah, trigger fingers turn to twitter fingers
You getting bodied by a singing nigga

and shouts to all my boss bitches wifing niggas